Proche et moyen – Orient : le foyer de la division des grandes puissances (2)

280 0

En attendant son éventuelle acceptation dans le concert des Nations comme membre à part entière, la Palestine a été admise à l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) le lundi 31 octobre 2011.

Territoires palestiniens. Photo http://exploratrice44.wordpress.com

C’était à Paris, à l’issue d’un vote de 107 voix pour, 14 voix contre et 52 abstentions, que l’Autorité palestinienne a rejoint cette agence spécialisée des Nations unies,  en attendant les combats futurs pour une reconnaissance internationale en tant que pays autonome et indépendant.

Une fois encore, une décision qui divise et augmente les tensions entre membres influents de l’Occident, jadis unanimes sur la plupart des grandes décisions sur la gouvernance économique et surtout  politique de l’humanité.

Comme annoncé et sans surprise, Israël et son protecteur inconditionnel, les Etats unis, ont voté contre cette adhésion ; l’Allemagne et le Canada aurait également voté contre et de ce fait, semblent choisir leur camp dans le bloc occidental qui se brise. Ils se sont ainsi rangés du côté du ‘’plus fort’’ parce que là, il y a moins de comptes à rendre.

Contrairement à ce qui se disait, la France a soutenu l’adhésion, entraînant avec elle le lot des Africains et des arabes sans puissance ni pouvoir de décision exceptionnel aucun. L’UNESCO siège à Paris en France, la France a donc surtout voté, plus pour son image que pour la cause défendue d’un peuple constamment opprimé et incessamment colonisé.

Une victoire sans saveur pour la métropole, car elle était presqu’annoncée et remportée d’avance, compte tenu du nombre important de ceux qui ressentent de l’humanisme pour la Palestine, à l’image d’une marmaille en quête de lait maternel.

La cassure est consommée sur cette question, même si en la matière, il ne faut jamais accorder toute confiance aux décideurs ; c’est une question d’image mais plus d’intérêts, des intérêts qui fluctuent à tout moment.

Malgré cette ‘’victoire de la justice’’,  la conséquence, elle, est insupportable pour les Palestiniens qui néanmoins s’en consolent. Le puissant Etat hébreu n’a pas digéré le revers à lui infligé. Il a aussitôt suivi les pas de son mentor en suspendant son financement à l’UNESCO ; si ce n’était que cela !

Israël a également décidé de geler provisoirement le transfert de fonds dus à l’Autorité palestinienne, et comme toujours pas suffisant, il accélère la colonisation par l’annonce de la construction de nouveaux logements dans les territoires occupés.

Alors, pour tourner cette page triste à leur égard, les Etats unis, la Grande Bretagne et Israël explorent d’autres foyers à activer. Le cas iranien, jusque-là latent ; une intervention militaire ciblée sur des sites présumés du nucléaire iranien serait en préparation avec la complicité de ces trois ‘’bourreaux’’, en quête permanente de légitimité, de suprématie, de pouvoir.

Avec cette adhésion de la Palestine à l’UNESCO, c’est une ficelle du fuselage occidental qui est coupée. Une guerre diplomatique est en gestation et il faut envisager la reconfiguration  du pouvoir planétaire.

Il y a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre