Finances, l’Europe et son ‘’printemps arabe’’

399 0
Photos de coupures d'euros.
Photos de coupures d'euros.

A l’image du printemps arabe qui a lieu dans le monde arabe et emporte dans la foulée des régimes autocratiques et dynastiques, la crise de la dette est en  train de balayer certains dirigeants dans la puissante Europe.

Loin d’une dictature politique, ces dirigeants politiques ont plutôt exercé un ‘’dictature’’ économique aux peuples qu’ils administrent, et qui, las des mesures d’austérité pressantes et incessantes ont fini par désavouer leur gestion du pouvoir économique, financier voire politique.

La politique et les finances (l’économie) vont très souvent de paire, et dans la plupart des contrées, l’une est utilisée pour conquérir l’autre. Une gestion égoïste ou partisane ou encore excessivement rigoureuse produit à terme, l’inverse des effets escomptés.

Les dirigeants perdent la confiance du peuple

Les cas le plus récents sont la Grèce et l’Italie. A force de rechercher à tout prix une autonomie financière par le renforcement des mesures d’austérité, le Premier grec, Georges Papandréou, a perdu la confiance des populations mais également celle de l’Union européenne avec le fameux référendum qui finalement a été annulé sous pression.

Soumis au vote de confiance du parlement, M. Papandréou le remporte, démissionne de son poste, sortant ainsi par la grande porte, au profit d’un nouveau gouvernement qui traîne à se former. Le chef du gouvernement italien, Sylvio Berlusconi sur les traces chaudes du précédent, a subi un échec au vote de la Chambre basse.

Lui, est donc ainsi éjecté de ‘’son poste’’ qu’il a très jalousement conservé et duquel il va devoir démissionner. A titre d’exemple, la dette de l’Italie est d’environ 1.900 milliards d’euros, 120% du PIB.

Le sport politique est fini pour eux, toujours à l’image du vent de la révolution arabe en cours au moyen et proche Orient, d’un Ben Ali qui fuit pendant qu’il était encore temps, d’un Moubarak qui s’est scotché à son fauteuil jusqu’au dernier ressort où il a été contraint de lâcher prise.

Carte de l'Europe
Carte de l'Europe

Les secousses de la crise financière européenne ont une forte magnitude à retardement depuis le déclenchement en début d’année.  De l’Irlande à l’Italie en passant par le Portugal, l’Espagne, la Slovaquie, la Grèce, le choc a secoué la classe politique européenne. Récession, réformes budgétaires, austérité, rigueur drastique ont érodé les pouvoirs de décision de certains des ‘’27’’, menaçant de contaminer le reste de la zone euro.

Soutenir l’efficacité financière

En tous les cas, plusieurs politiques ont déjà subi les foudres de la crise parmi lesquels, Brian Cowen, pilier de la vie politique irlandaise, première victime en février 2011. le Premier ministre portugais, José Socrates, en mars, le tenace José Luis Zapatero, Premier ministre espagnol en passe de tirer sa révérence, la Slovaque Iveta Radicova, dont le gouvernement a chuté en octobre dernier, et le grec Georges Papandréou début novembre.

La France et l’Allemagne, figures de proue de la traction politique et même financière en Europe, sont sur le qui-vive. Des réformes sont entamées, des mesures d’austérité également annoncées par le gouvernement français.

Ces politiques visent à soutenir l’efficacité financière et économique de la zone euro et protéger celle-ci des multiples agressions financières endogènes. Une récession chez ces deux ténors serait fatale pour l’euro à l’image de la Libye.

Le vent de la crise de la dette en Europe préoccupe bien les Américains que le printemps arabe. L’Europe étant un allié économique, politique mais surtout diplomatique important dans la gestion des affaires du monde.

Les nouvelles puissances économiques telles la Russie et la Chine jusqu’alors épargnées, se disent disposées à apporter secours à cette euro en ‘’détresse’’. Cela pourrait accroître leur poids et leur influence dans la ‘’gestion’’ du proche et moyen Orient.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre