Collecte de l’impôt à Fada N’Gourma, «il faut revoir l’approche»

455 0

Le ministre de l’Economie et des Finances a visité les services déconcentrés à Fada N’Gourma le mardi 15 novembre 2011 dans le cadre de sa tournée régionale. La région de l’Est est la deuxième étape, après celle du Centre-est, à recevoir le ministre et sa délégation.

Le ministre de l'Economie et des Finances à la direction provinciale des impôt du Gourma. Ph B24

Les agents des Impôts, du Trésor, du Contrôle financier, de la Douane, de l’Economie et la Planification, du Budget,  des Marchés publics, de l’Institut National des Statistiques et de la Démographie, ont tous apprécié cette première visite de leur premier responsable.

Le ministre L. M. Noël Bembamba les a encouragés et exhortés au cours d’une rencontre d’échanges à assouplir l’approche dans la collecte des diverses taxes (patentes, impôts,…), auprès des commerçants, des entrepreneurs et des contribuables en général, afin de pouvoir bien mener leur activité. «Ayez des comportements courtois dans la collecte de l’impôt».

Il a été fait état de ce que cette collecte a parfois été musclée (les collecteurs sont accompagnés de forces de sécurité armées) avec des menaces de saisie des marchandises ou fermeture des commerces. «Déjà qu’ils ne sont pas contents de payer, si vous n’agissez pas avec la manière, l’objectif ne sera pas atteint», a prévenu le ministre.

Les conséquences d’une mauvaise approche dans la collecte de l’impôt, n’arrange personne ; les menaces peuvent dégénérer, la saisie des marchandises peut ruiner les propriétaires qui risquent de cesser leurs activités, et c’est la désintégration du tissu fiscal.

Le ministre de l’Economie et des Finances, Lucien Marie Noël Bembamba. Ph.B24

Autant les opérateurs économiques et commerçants ont besoin de l’administration pour réguler et règlementer leur activité, autant l’administration a besoin de la prospérité des affaires de ceux-ci pour faire des recettes. C’est pour cette raison que le ministre a demandé à ses agents de cultiver la bonne ambiance avec leurs collaborateurs que sont les commerçants et entrepreneurs.

L’appel est dit être entendu par les agents qui ont sollicité du ministre la résolution de leurs principaux problèmes. Ils demandent entre autres la mise à disposition de matériel et de locaux adéquats, la dotation suffisante en carburant, en moyens de communication et en personnel, la lutte contre l’insécurité particulièrement dure dans la région des l’Est.

C’est ainsi, ont-ils dit, qu’ils pourront mieux accompagner la mise en œuvre de la politique sectorielle du ministère de l’Economie et des Finances et réaliser la vision dont il s’est doté à savoir la modernisation, la transparence, l’efficacité et la solidarité.

Les solutions immédiates préconisées par le ministres sont la mise en place des crédits délégués pour prendre en charges les besoins récurrents et urgents des structures déconcentrées, le regroupement des services ou le réaménagement en vue de résorber le problème d’effectif, d’espace. Un programme est en cours quant à la fourniture du matériel informatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre