Racisme dans le Football: Le dérapage de trop de Sepp Blatter?

120 0
Sepp-Blatter

Le président de la fédération internationale de football association (FIFA), Joseph Blatter,  s’est pris dans une controverse depuis mercredi, après avoir affirmé dans une interview que le racisme n’existait pas dans le football et qu’une poignée de main pouvait absoudre certains gestes et propos tenus lors d’un match. Cette boutade survint pendant que la Fédération anglaise accuse l’international uruguayen, Luis Suarez, d’avoir tenu des propos et/ou eu un comportement racistes envers le Français Patrice Evra. Polémiques.

Le  président de la FIFA, Joseph Blatter, a affirmé mercredi dernier sur CNN World Sport:  « Il n’y a pas de racisme (dans le football), mais peut-être un mot ou un geste déplacé (…) Et la victime devrait se dire que ce n’est qu’un jeu et serrer la main de son adversaire. ».

Pour la réplique, Rio Ferdinand, ex-capitaine de l’équipe d’Angleterre, a  réagit en envoyant directement plusieurs tweets à Joseph Blatter: « juste pour être sûr : si un joueur s’en prend à l’arbitre, est-ce qu’une poignée de mains à la fin du match suffit à tout effacer ? (…) @seppblatter : vos propos sur le racisme montrent votre ignorance sur ce sujet ». Gordon Taylor, président du syndicat anglais des joueurs professionnels a demandé quant à lui,  la démission de Blatter au micro de Sky Sports : « Cela dépasse les bornes. De tels propos montrent qu’il a tout faux, qu’il est dépassé » avant d’ajouter : « Il devrait laisser la place à Michel Platini. S’il y a une personne qui devrait comprendre le racisme, c’est bien le président de la FIFA, qui compte 200 pays, faits d’histoires, de couleurs, de croyances différentes».

Dans un communiqué publié peu après, M. Blatter, 75 ans, a expliqué que ses propos “ont été mal interprétés”. “Ce que je voulais souligner c’est que les joueurs de football se livrent bataille et parfois, les choses se font de manière incorrecte”, a-t-il déclaré.

“Mais, normalement, à la fin de la partie, vous présentez vos excuses à votre adversaire si cela a été rude durant le match. Vous vous serrez la main, et tout est fini, a expliqué le président de la Fifa. Toute personne qui a disputé un match de football ou de n’importe quel sport sait que c’est le cas (…) Ceci dit, je tiens à souligner une nouvelle fois que je ne veux pas sous-estimer le problème du racisme dans la société et le sport. Je m’engage à combattre cette plaie et à la chasser du football”, a conclu Joseph Blatter.

Joseph Blatter a  beau s’excuser et s’expliquer, cette dernière sortie médiatique pourrait être la maladresse de trop. Wait and see.

Dieudonné LANKOANDE

M. Lankoandé est passionné de web2.0 et de stratégies marketing (Marketing/web & Community Management) propre au secteur on line, domaine dans lequel il a plusieurs années d’expériences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre