Burkina/France : Le consul honoraire du Burkina à Perpignan installé

1026 0

Pour sa première sortie officielle, Son Excellence Monsieur Joseph PARE, ambassadeur du Burkina Faso en France, a séjourné du 13 au 15 novembre 2011 à Perpignan, dans le Languedoc-Roussillon. Au cours de son séjour, l’ambassadeur PARE a procédé à l’installation officielle du consul honoraire du Burkina Faso à Perpignan, visité des institutions de la région et rencontré des partenaires et acteurs de la coopération décentralisée avec le Burkina Faso.

Lundi 14 novembre 2011, un nouveau consulat honoraire du Burkina Faso en France a ouvert officiellement ses portes avec l’installation de monsieur Michel Joseph Philippe PLANES, en qualité de consul honoraire. A cette occasion, autorités locales, acteurs de la coopération décentralisée et burkinabè de la région ont été les témoins privilégiés de cette importante cérémonie présidée en personne par l’ambassadeur Joseph Paré.

En procédant à l’installation officielle et administrative de monsieur Michel Joseph Philippe PLANES, en tant que consul honoraire du Burkina Faso à Perpignan, S.E.M Joseph PARE lui a rappelé ses missions et obligations qui sont entre autres, défendre les intérêts du Burkina Faso et des Burkinabè de la circonscription juridictionnelle, sensibiliser, mobiliser les compatriotes et partenaires pour la cause et le développement du Burkina Faso et, produire un rapport annuel et circonstancié. Il a par ailleurs rassuré de toute sa disponibilité et de celle de ses collaborateurs à accompagner le consul honoraire dans l’exercice de ses fonctions. Tout en remerciant les autorités Burkinabè pour cette grande confiance placée en lui, le nouveau consul honoraire s’est engagé à toujours accompagner le Burkina Faso, son pays d’adoption, sur la voie du développement, afin de continuer à mériter son prénom « Adama » qui le lie au pays des hommes intègres.

Le consul honoraire, Michel Joseph Philippe PLANES n’est pas un inconnu au Burkina Faso. Depuis plus d’une dizaine d’années, il y intervient et de diverses manières au profit des enfants déscolarisés dans la région du nord et en tant que directeur de l’ONG “Travailleurs sociaux sans Frontière”. Plusieurs réalisations sociales ont ainsi vu le jour grâce aux actions concertées qu’il y mène. En reconnaissance de toutes ces actions, il a plu aux plus hautes autorités burkinabè de lui décerner par décret, au titre de l’année 2010, les insignes de « Chevalier de l’Ordre National ».

Cette décoration lui a été remise par l’ambassadeur PARE, en marge de son installation dans ses nouvelles fonctions de consul honoraire. Bien que résidant en France, monsieur PLANES a également matérialisé son amour pour le Burkina Faso à travers un mariage avec la Burkinabè Aïssa Barry, originaire de la ville de Ouahigouya.

Le consul honoraire Michel Joseph Philippe PLANES est notaire de formation. Sa circonscription consulaire couvre les cinq départements de l’Aude, de l’Héraut, du Guard, de la Lozère et du Languedoc-Roussillon. Le consulat honoraire est situé au 7, rue Maillol à Bages-Perpignan.

« Hommage aux acteurs de la coopération décentralisée »

En marge de l’installation du consul honoraire, S.E. le Professeur Joseph PARE a effectué des visites de courtoisie dans les universités de Perpignan et de Montpellier où on dénombre quelques étudiants burkinabè. A Montpellier, l’ambassadeur PARE a également visité le CIRAD (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement) et l’IRD (Institut de recherche pour le développement). Dans ces deux centres de recherches, il a eu des séances de travail et une visite guidée des lieux.

Il a par ailleurs visité le Centre National d’Entrainement Commando (CNEC) de Collioure, où il eu droit à une visite guidée en compagnie du colonel Francis Liebgott, adjoint au chef de corps. Ce centre forme des militaires bien aguerris dans plusieurs domaines (mer, montagne, protection rapprochée), des sportifs de haut niveau et des journalistes de défense qui veulent apprendre à faire des reportages dans des zones de conflits. Deux militaires burkinabè, le Lieutenant Abdoulaye Dao et le Sergent Laoko Zerbo ont effectué avec succès des stages d’instructeur en 2011 au CNEC

L’ambassadeur Joseph PARE a en outre mis à profit son séjour dans le Languedoc-Roussillon pour rencontrer les compatriotes étudiants de la région, les acteurs et partenaires de la coopération décentralisée. A Perpignan, le comité départemental de la coopération décentralisée (CDCD.66) a présenté à S.E.M l’Ambassadeur la charte de la solidarité et le programme départemental de la coopération décentralisée dont les maîtres mots sont entre autres, « passer d’une coopération de compassion à une coopération de confiance » et, « penser surtout réciprocité ». La rencontre de Montpellier a quant à elle regroupé une dizaine d’associations intervenant dans divers domaines au Burkina : alphabétisation, éducation, santé, eau et assainissement, agriculture et élevage.

A toutes ces rencontres, l’ambassadeur Paré a remercié ces acteurs au développement et souligné la qualité des liens d’amitié et de coopération qui existent entre la France et le Burkina Faso. Il s’est aussi appesanti sur la dynamique de la coopération décentralisée car l’apport des communes, départements, régions et des différentes associations et ONG de France en faveur du Burkina Faso est très important. Il s’est pour ce faire engagé à entretenir plus haut ce flambeau de la solidarité, à encourager et à témoigner chaque fois qu’il en aura l’occasion la reconnaissance du Burkina à tous ces acteurs de la coopération décentralisée.

S.E.M l’Ambassadeur a toutefois souhaité que les fruits de cette coopération décentralisée s’inscrivent dans les programmes et plans locaux de développement afin d’être en adéquation avec les attentes et les besoins réels des populations.

Service Presse
Ambassade Burkina / France



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *