Niger: Lancement officiel de la 8ème édition du FIMA: un grand rendez-vous pour les talents et les célébrités de la mode

384 0
FIMA 2011

C’est parti pour les manifestions entrant dans le cadre de la 8ème édition du Festival International de la Mode Africaine (FIMA). Le coup d’envoi a été en effet donné, hier dans l’après midi au Palais des Sports de Niamey, avec la cérémonie officielle d’ouverture de cet évènement qui se tiendra du 23 au 27 novembre 2011 au Niger, autour du thème : « Hommage au monde noir et à sa diaspora ».

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence de la marraine de ladite édition, la Première Dame, Docteur Malika Issoufou, du Premier ministre, Chef du gouvernement, SEM. Brigi Rafini, des présidents des Institutions de l’Etat, des membres du gouvernement, du Gouverneur de la Région de Niamey, du président du Conseil de ville de Niamey, des représentants du Corps diplomatique et des Organisations Internationales et de plusieurs invités.

En procédant à l’ouverture, de ce festival le ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture, M. Hassane Kounou, a tout d’abord remercié, au nom du Président de la République, Son Excellence Issoufou Mahamadou et du gouvernement, la population de Niamey pour sa présence massive à cette cérémonie ainsi que l’enthousiasme et la qualité de l’accueil qu’elle a bien voulu réserver aux illustres hôtes venus pour participer à la 8ème édition du FIMA.

Comme l’a dit le ministre de tutelle, le FIMA consolidera les importants acquis enregistrés dans le domaine de la culture et offrira, à n’en point douter, de formidables opportunités d’expression des innombrables talents culturels, qui ne manqueront pas d’émerveiller les populations et au-delà du monde entier. Il a assuré que les autorités de la 7ème République ont placé la culture au rang des priorités majeures, du fait de son rôle éminent de promoteur de nos valeurs artistiques et culturelles mais aussi de celui de puissant levier de développement tant individuel que collectif.

« La culture, nous le savons, est l’héritage le plus précieux d’un peuple. Elle est le déterminant par excellence de son identité. C’est pourquoi le gouvernement met tout en œuvre, pour soutenir les arts et la culture. L’appui total et fortement engagé pour le FIMA en est une preuve de plus », a-t-il souligné.

M. Hassane Kounou devait ajouter que, le Festival International de la Mode Africaine se veut à la fois un événement fédérateur et intégrateur de talents et de célébrités de la mode de tous les continents. Il s’est réjoui de constater que d’année en année et de succès en succès, le FIMA s’affirme de plus en plus dans l’agenda culturel comme une rencontre internationale majeure entre modélistes, stylistes, mannequins et autres professionnels de la mode.

Alphadi, Président fondateur du FIMA

« En treize (13) années, le FIMA a déjà gagné au plan international en crédibilité gage de sa notoriété et de sa large audience, grâce aux qualités intrinsèques de son fondateur Seidnaly Sidhamed dit Alphadi », a indiqué le ministre. Ainsi pour lui, le FIMA est à la fois un témoignage de reconnaissance à l’endroit de l’Homme noir dans l’Histoire de l’Humanité, mais également un engagement à ses côtés pour bâtir la civilisation de l’universel.

Le ministre en charge de la Culture a en outre annoncé que cette année, le FIMA contribuera à faire du Niger la plaque tournante du tourisme et des cultures du monde. Il regroupera plus de 45 pays qui auront l’occasion de fraterniser et de s’illustrer dans les différentes manifestations au programme. Il a enfin informé qu’il y aura bientôt à Niamey, une école de la mode dans la pose de la première pierre interviendra incessamment.

Pour le promoteur du FIMA, M. Seidnaly Sidhamed dit Alphadi, cet évènement est un cadre d’échanges, d’affaires et de rencontres pour les professionnels de la culture. De nombreuses manifestations sont prévues dans ce sens. Il a ensuite expliqué que la mode contribue au développement de l’économie nationale avant d’adresser ses remerciements aux autorités de la 7ème République ainsi que la marraine de l’édition qui n’a ménagé aucun effort pour la tenue du FIMA.

« Nous menons le combat pour la pérennisation du FIMA et pour la promotion artistique et culturel au Niger », conclut-il. Il faut noter que plusieurs artistes nationaux et d’autres venus des pays amis ont agrémenté cette cérémonie d’ouverture à travers des prestations de haute facture.

Crédit photo: Alphadi

Source: Le Sahel

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *