OTAN, le ton monte entre le Pakistan et les États-Unis

525 0

Une bavure meurtrière de l’Alliance du traité de l’Atlantique nord (OTAN) écorche une fois de plus les relations entre Washington et Islamabad. Une attaque d’hélicoptères de l’alliance aurait causé la mort d’au moins 20 soldats pakistanais à la frontière afghane le samedi 26 novembre 2011.

Une manifestation anti-américaine à Karachi. Crédits photo : Asif Hassan/AFP

Réaction immédiate du Pakistan ! Islamabad a ordonné en représailles, le blocage des convois de ravitaillement de l’OTAN en Afghanistan qui transitent par son territoire. Si la crise est dirigée contre l’OTAN, les Etats unis semblent particulièrement concernés.

Le Pakistan qui dénonce une nouvelle violation de sa souveraineté nationale, parle d’une opération gratuite, et qualifie les attaques ‘’d’inacceptables et intolérables’’. Cette situation met à mal les relations entre les Etats unis et le Pakistan, longtemps alliés dans la lutte contre le terrorisme.

La situation serait beaucoup plus tendue qu’on ne le pense, car ce n’est pas la première fois que des soldats pakistanais sont tués par les forces de cette coalition internationale qui, au cours de leurs opérations,  franchissent souvent la frontière et traquent les Talibans en territoire pakistanais.

Un cas similaire s’est déjà produit l’année dernière, entrainant la fermeture de la route d’approvisionnement des camions de l’OTAN pendant une dizaine de jours. Et d’ailleurs, depuis l’opération secrète menée en mai 2011 par les Américains au Pakistan pour tuer Ben Laden, la coopération entre les deux pays semble désormais empoisonnée.

Le Pakistan est pourtant un allié stratégique en Asie pour les Etats unis, dans le maintien de leur hégémonie et leur mainmise dans la région.

Depuis que les Occidentaux les ont chassés du pouvoir en Afghanistan, les Talibans se sont retrouvés dans les zones tribales, leur fief au nord-ouest du Pakistan, considéré comme le principal sanctuaire d’Al-Qaïda dans le monde. Les Occidentaux accusent donc régulièrement Islamabad de double jeu, et de soutenir les rebelles pour défendre ses intérêts stratégiques en Afghanistan.

Ces zones tribales sont ainsi régulièrement bombardées  par les Etats unis qui fournissent les 2/3 des troupes de l’OTAN. Là également, le Pakistan dénonce les tirs de drones qui font de nombreuses victimes civiles. Si les agressions continuent, Washington risque de perdre un allié de taille dans cette partie du monde.



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *