Comprendre le “langage assuranciel” pour mieux en parler.

421 0

La rentrée RTB a fait des émules, et ce n’est pas la Générale des Assurances qui dira le contraire. Elle qui, s’en est inspirée, pour organiser la première rentrée assurancielle au Burkina Faso.

Photo de famille des hommes de médias ayant pris part à la formation sur le langage assuranciel. Photo: Burkina24
Photo de famille des hommes de médias ayant pris part à la formation sur le langage assuranciel. Photo: Burkina24

Le concept de « rentrée », tel qu’il se décline de plus en plus, fait partie de la panoplie d’événements initiés par des entreprises afin d’accroître leur notoriété. Ce concept s’inspire de ce qui se passe dans certaines administrations, publiques notamment. C’est le cas de la rentré judiciaire, gouvernementale, pour ne citer que ceux là.

La rentrée assurantielle organisée par la Générale des Assurances du 19 au 25 novembre, fut l’occasion pour cette entreprise, d’outiller les journalistes sur les concepts et notions clés dans le domaine assuranciel.

Cette formation à l’endroit des journalistes, assurée par M. Simon Pierre GOUEM, Directeur Général de GA VIE, et M. Constantin LOADA, Directeur Général de GA IARD (incendie, accident, risques divers), a été bénéfique. D’entrée de jeu, il s’est avéré que la connaissance ou la maîtrise du langage assurantiel n’était pas donnée d’avance, pour les hommes de média. Elle a permis aux participants de s’imprégner du langage propre à ce domaine, afin de traiter avec aisance, des sujets y relatif.

Naissance et évolution de l’assurance

La pratique de l’assurance a été observée depuis l’antiquité dans diverses régions du monde. En Mésopotamie par exemple où les commerçants se répartissaient les pertes engendrées par les pillages des caravanes. Cette pratique ressemble fortement à un secours mutuel. Les mêmes phénomènes sont également apparus en Egypte et dans la Rome Antique.

Les termes « assurance santé » et « assurance vie » ont été crées par les Grecques et les Romains. Les guildes du Moyen Âge ont suivi ces exemples en participant aux frais des enterrements.

Edward Lloyd, Nicolas Barbon ou Benjamin Franklin sont les pères des assurances dans le monde moderne. Au XVIIème siècle, Londres se développe et devient un centre  de commerce. Par conséquent, la demande pour les assurances maritimes fait surface. EDWARD LLOYD eut alors l’idée de créer un repaire pour les marins et les affréteurs.

La première compagnie des Etats-Unis fut créée en 1732. A l’origine, BENJAMIN FRANKLIN a inventé la prévention, mais il n’a pas prévu de couvrir les grandes Sociétés.

Nous vous proposerons très prochainement un petit lexique relatif au langage assuranciel, avec le concours de la Générale des Assurances.  A suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre