Mobilisées pour leur épanouissement dans un métier fait de contraintes et de risques

338 0
De gauche à droite: Mme Traoré Wassa, présidente de l'AFFPN, Paul Sondo, DG de la Police Nationale et Jérôme Bougma, MATDS. ©Burkina24

En onze mois d’existence légale, l’Association des Fonctionnaires Féminins de la Police Nationale (AFFPN) a procédé, ce jeudi 1er décembre, au lancement officiel de ses activités. La cérémonie a connu une forte mobilisation du personnel féminin, déterminé à promouvoir le genre au sein de l’institution policière.

On doit à Monsieur Sibiri Philippe  OUEDRAOGO la paternité du recrutement féminin à la Police Nationale, projet qu’il a initié et défendu en 1976, alors qu’il était Directeur Général de la Police Nationale. 35 ans après, les policières ont senti la nécessité de se mobiliser autour d’un besoin d’équité et d’épanouissement dans leur corps. A travers deux jours de manifestations, l’Association  lance ses activités de promotion du genre au sein de l’institution policière, avec, entre autres soutiens, celui du Directeur Général de la police nationale. Celui-ci s’est réjoui de l’existence d’un cadre associatif qui permette aux femmes de son institution d’assurer la défense de leur épanouissement dans l’exercice du « métier de policière aux multiples contraintes et risques ».

Les fonctionnaires féminins de l’institution comptent se servir par ailleurs de leur association pour apporter leur contribution à la paix et à la sécurité nationales. « Nous, femmes policières, nous aimons la paix, nous aimons la sécurité. Mais qui d’autres que nous-mêmes pour défendre ce que nous aimons ? » C’est par ces propos que la présidente de l’AFFPN, Mme Traoré Wassa, commissaire de police, a justifié l’engagement et la détermination des femmes au sein de la Police Nationale.

A ce jour, elles sont environs quatre cents dans la police, premier corps à admettre des femmes en son sein. Les nombreuses difficultés auxquelles elles sont confrontées, telles que de concilier la vie de policière avec celle de mère et d’épouse, plaident pour l’existence de cette association. Et les manifestations prévues, communications et activités de loisirs et sportives participent de son dynamisme ainsi que du renforcement des capacités de ses membres. En déclarant officiellement lancées les activités de l’Association, le Ministre de l’Administration Territoriale, de la décentralisation et de la Sécurité, Jérôme Bougma, a salué l’abnégation soutenue et l’investissement au quotidien des braves policières, afin de « tenir la police sur les marques de sa propre dévise : discipline, travail et loyauté ».

Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre