Commission de l’UEMOA : «Nous avons une monnaie qui reste forte»

248 0

La Commission de l’UEMOA a animé une conférence de presse ce jeudi 1er décembre 2011, à l’occasion du départ de l’ancien président, Soumaïla Cissé, et de la prise de fonction du tout nouveau président, Cheick Hadjibou Soumaré, ancien Premier ministre du Sénégal. 

Le présidium au cours de la conférence de presse. (de g à d) le nouveau président de la Commission de l'UEMOA, Cheick Hadjibou Soumaré, le président sortant Soumaïla Cissé, et le commissaire Burkinabè Christophe Dabiré. Ph B24

Il s’est agi pour les deux présidents d’échanger avec les journalistes entre autres sur les acquis de l’institution  et les défis futurs. Depuis donc sa création en 1994, la Commission de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) a toujours œuvré pour le bien-être des populations des pays membres à travers le financement de plusieurs projets et secteurs selon le président en fin de mandat, Soumaïla Cissé.

La mise en place d’un programme économique régional, la création d’un marché commun, l’harmonisation des normes en matière économique et financière, la création d’une cour de justice sont entre autres des acquis auxquels l’UEMOA a pu parvenir grâce au soutien des chefs d’Etats membres, à la volonté politique de ceux-ci.

En outre, l’éducation (la formation), l’intégration totale (libre circulation, visa unique, harmonisation des inscriptions dans les universités), les technologies et la gouvernance demeurent les défis préoccupants de l’heure. C’est pourquoi Soumaïla Cissé a exhorté son successeur à y porter une attention particulière.

Le nouveau président de la Commission de l'UEMOA, le Sénégalais Cheick Hadjibou Soumaré. Ph B24

L’institution a investi dans divers domaines environ 88 milliards de francs cfa au Burkina Faso, où son siège est logé. Quant à la rumeur d’une éventuelle et imminente dévaluation du franc CFA, M. Cissé parle de ‘’dessous d’une malveillance politique’’. Lui, aussi bien que M. Soumaré, ne croit pas que la dévaluation du CFA soit à l’ordre du jour.

Selon eux, la situation actuelle de la monnaie fait que cela n’est pas envisageable : l’inflation est à moins de 3%, le cours de l’or est important, ainsi que celui du coton, le marché financier fonctionne bien, le CFA est fort. Donc, pas d’inquiétude ! «Il n’est envisagé aucune dévaluation à ma connaissance», a renchéri le nouveau président de la Commission Cheick Hadjibou Soumaré.

Le projet de création d’une monnaie unique dans l’espace communautaire CEDEAO est toujours en cours. Et selon M. Cissé, cette monnaie unique exige une certaine ressemblance des économies de la zone en question ; des étapes sont en train d’être franchies vers la réussite de ce projet.

Les Hommes de médias ont voulu tout savoir de la Commission. Ph B24

Cette rencontre avec la presse se tient après la prestation de serment de Cheick Hadjibou Soumaré le 30 novembre 2011 en tant que président de la Commission de l’UEMOA et la passation de service entre celui-ci et le sortant, Soumaïla Cissé, ce 1er décembre même.

Les chantiers les plus importants pour le nouveau président de la Commission sont la capitalisation des acquis, la jeunesse, les femmes, les secteurs sociaux tous azimuts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre