Echanges directs avec le Président du Faso : un cadre de convivialité entre les jeunes et son Excellence Blaise Compaoré.

Le Président Blaise COMPAORE remet un chèque à une jeune

La tenue du forum national des jeunes, a,  entre autres objectifs, de permettre aux jeunes de soumettre directement leurs préoccupations au chef de l’Etat.  Les participants, venus des treize régions du Burkina, représentant la jeunesse de ces localités, ont pu dialoguer avec le Président le  samedi 03 décembre 2011.

Les jeunes participants au 6ème forum national qui leur est consacré, ont pu échanger avec le président du Faso, dans une ambiance empreinte de convivialité et d’une certaine franchise. Après les différentes allocutions qui ont porté sur le thème du présent forum, «renforcer les investissements en faveur de la jeunesse pour un Burkina émergent», ainsi que sur la place importante qu’occupe la jeunesse dans ce processus, le président du Faso s’est adressé aux jeunes, avant de leur donner la parole afin de soumettre leurs préoccupations.

Dans une mécanique organisationnelle fluide, des jeunes représentants des treize régions sont passés à la tribune, par vagues de trois régions, avec trois intervenants pour chacune des régions. Chacun a exprimé des préoccupations relatives à la jeunesse de sa région.

Les préoccupations des jeunes

Les préoccupations exprimées portaient sur des problématiques telles que la santé et l’éducation, l’employabilité des jeunes, les mécanismes de financement des initiatives des jeunes, les infrastructures socio-éducatives pour les jeunes, l’agro-business, les infrastructures routières, le domaine minier, etc.

La jeunesse syndicale, des partis politiques, des corps paramilitaires et militaires, a également pris pars à ce 6ème forum national des Jeunes. Ainsi, le représentant des jeunes militaires, a, au nom des ses frères d’armes, exprimé au Président du Faso, leur « engagement à avoir un comportement responsable et citoyen ».  La jeunesse syndicale quant à elle rêve d’un gouvernement de jeunes avec des jeunes de moins de trente cinq ans comme ministre de la jeunesse, président de l’Assemblée, Premier ministre, et un de moins de quarante cinq ans à la tête de l’exécutif national.

Les réponses aux préoccupations.

Le président du Faso a, personnellement répondu à certaines  questions des jeunes, tout en interpellant les ministres concernés. Ainsi certains ministres, sont passés plusieurs fois « à la barre ». Ce fut le cas pour les ministres de l’Agriculture, des Enseignements Secondaires et Supérieur, de jeunesse, de la Formation Professionnelle et de l’Emploi, des Mines, des Carrières et de l’Energie, des Infrastructures et du Désenclavement. A certaines réponses apportées par les ministres, le président Blaise Compaoré, a demandé plus de précisions quant aux échéances notamment.

A certaines doléances, le président du Faso a répondu favorablement sur le champ, comme celle exprimée par la jeunesse du sud-ouest de voir se tenir la prochaine édition du FNJ à Gaoua.

Les Jeunes des pays frères et amis

Des délégations de jeunes venus de pays voisins comme le Ghana, le Mali, le Niger, la Côte d’Ivoire et la Guinée Bissau, ont pris part au 6ème forum à Dori. De part leur présence et leurs contributions aux échanges, ils ont apporté une touche fraternelle à ce forum.



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page