Renouvellement des démembrements de la CENI : l’UNDD n’y participera pas

146 0
Me Hermann Yaméogo

Par une note adressée à toutes les structures décentralisées et à leurs responsables de son parti, Maître Hermann Yaméogo, président de l’Union nationale pour la démocratie et le développement (UNDD), explique les raisons pour lesquelles ils seront absents lors de toute la procédure de renouvellement des démembrements de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Lisez plutôt.

Le renouvellement annoncé des démembrements de la CENI a entraîné des confusions dans les rangs des partis d’opposition que l’UNDD tient, pour sa part, à dissiper au bénéfice des observations suivantes :
Premièrement, le parti a pris ses distances vis-à-vis de la CENI à cause du fonctionnement inéquitable et partisan de cette structure électorale et du caractère i

llégal dixit la loi n°009 AN portant statut de l’opposition contraire à l’article 13 de la Constitution qui précise que les partis politiques sont égaux en droits et en devoirs. Enfin, à cause des conditions de mise en œuvre de la loi précitée, par simple acte du président de l’Assemblée nationale plutôt que par décret comme l’exige la loi et le respect du sacro-saint principe de la hiérarchie des normes juridiques.
Deuxièmement, comme d’autres partis d’opposition, l’UNDD n’a pas prêté allégeance au chef de file de l’opposition.
Troisièmement, le parti participe, en tant qu’opposition, au CCRP créé par décret 2011-262/RES/PM/MPRP du 10/05/2011 portant création du CCRP et aux différentes étapes du processus engagé pour les réformes politiques.
C’est pourquoi l’adresse suivante est adressée à toutes les structures décentralisées et aux responsables desdites structures afin qu’ils conservent cette position de principe et non-inféodation au chef de file de l’opposition et à ne pas participer aux opérations de renouvellement de la CENI qui reste marquée par l’exigence de l’affiliation au chef de file de l’opposition.
Il laisse le soin aux réformes en cours d’apporter les solutions à ces contradictions d’Etat pour donner plus de lisibilité à notre démocratie et à la nouvelle gouvernance à venir.

Ouagadougou, le 02/12/2011

Président de l’UNDD

Maître Hermann Yaméogo

Il y a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre