8ème UACO: professionnels et universitaires se penchent sur les nouveaux enjeux médiatiques en Afrique

388 0
Le Premier ministre Luc Adolphe TIAO, le Ministre de la Communication Alain Edouard Traoré et le président du comité national d'organisation.©Burkina24

La 8ème édition des Universités africaines de la communication de Ouagadougou (UACO) organisées par le ministère de la communication burkinabè, s’est ouverte ce mercredi soir, avec pour objectif, comme à chaque édition, de réfléchir sur des problématiques liées à l’évolution dans le monde de la communication.

Cette année, c’est sur le thème ” les nouveaux enjeux médiatiques en Afrique face aux mutations internationales : mondialisation, transition numérique, presse en ligne, éthique et déontologie”, que se pencheront environ 400 professionnels et universitaires. Face aux profondes mutations dans divers domaines et plus visiblement dans le domaine de la communication, l’on perçoit aisément la pertinence d’une telle thématique qui confrontera les participants aux conséquences de ces mutations et permettra de mesurer, pour les gouvernants, les conséquences politiques , économiques, sociales et professionnelles d’une telle évolution.

La problématique médiatique est au coeur des politiques des pays à grand dessein

Durant, ces quelques jours, la transition numérique, la presse en ligne, l’éthique et la déontologie, seront les thèmes majeurs au centre des réflexions, panels et communications. Des questions se posent inévitablement dans ces domaines. Les réponses qu’apporteront les réflexions “donneront un éclairage certain à la conduite de l’action publique”, selon le Premier ministre Luc Adolphe Tiao. L’importance de ces réflexions pour les gouvernants n’est pas à négliger, a estimé le parrain de cette édition, Monsieur Mathurin Bako, président de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, pour qui “la problématique médiatique est au coeur des politiques des pays à grand dessein”.

Des officiels et des participants aux UACO, à la cérémonie d'ouverture©Burkina24

Du rêve aux grandes ambitions

Cette 8ème édition des UACO inaugure la formule biennale de cette rencontre, jusque là annuelle, d’une importance grandissante. En effet, les UACO, édition après édition, ont acquis leurs lettres de noblesse, et se positionnent en bonne place dans l’agenda des grandes manifestations du pays, depuis leur création en 2004. L e Premier ministre, a, dans son allocution d’ouverture, tenu à rendre  hommage aux initiateurs de ces universités de la communication, qui ont fait du rêve de “créer un cadre périodique d’échanges […] sur les problèmes que pose l’évolution du secteur de la communication”, une réalité. Il s’agit en l’occurrence des anciens ministres Mahamoudou Ouédraogo, Joseph Kahoun, et le Premier ministre lui même, à l’époque président du Conseil Supérieur de la Communication, qui assistent donc à travers cette édition à la maturité de leur initiative.

Dans une interview accordée à un quotidien de la place, le ministre de la communication, Alain Edouard Traoré n’a pas caché les ambitions et la volonté du gouvernement de faire des UACO un évènement panafricain et leur assurer toute son envergure. Et cela dès la prochaine édition, en 2013.

Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Related Post

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *