(de g à d) le président de la BIDC, Bashir Ifo, le ministre de l'Economie et des Finances, Lucien M. N. Bembamba, et le ministre des enseignements secondaire et supérieur, Albert Ouédraogo. Photo: Burkina24

BIDC – Burkina Faso, près de 10 milliards pour acquisition de bus pour les étudiants

418 0

La Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC) a accordé à travers un accord signé ce jeudi 8 décembre 2011, 20 millions de dollars US soit 9,76 milliards de francs CFA pour le financement du projet d’acquisition de 135 bus au profit des universités et grandes écoles de formation.

(de g à d) le président de la BIDC, Bashir Ifo, le ministre de l'Economie et des Finances, Lucien M. N. Bembamba, et le ministre des enseignements secondaire et supérieur, Albert Ouédraogo. Photo: Burkina24
(de g à d) le président de la BIDC, Bashir Ifo, le ministre de l'Economie et des Finances, Lucien M. N. Bembamba, et le ministre des enseignements secondaire et supérieur, Albert Ouédraogo. Photo: Burkina24

L’accord de prêt a été signé par le ministre de l’Economie et des Finances Lucien Marie Noël Bembamba et le président de la Banque d’investissement et de développement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Bashir Ifo.

Ce financement vise essentiellement l’amélioration significative de la mobilité des étudiants, la facilitation des voyages d’études, sportifs et culturels au plan national et international, la réduction du taux d’abandon des études pour cause de moyen de transport, et l’amélioration des performances académiques.

Le projet d’acquisition des 135 bus a un cout global 10,625 milliards de francs CFA et cofinancé par la BIDC et l’Etat burkinabè.  Et selon Bashir Ifo, en finançant ce projet (à hauteur de 84,7%), la BIDC ne fait que «se conformer aux lignes directrices  contenues dans son plan stratégique 2010-2014, soutenir les Etats de la communauté dans la dynamique de croissance pour le bien être des populations».

Le ministre des Enseignements secondaire et supérieur, Albert Ouédraogo a, lui, salué cet appui car «l’accompagnement social des étudiants est une grande préoccupation du gouvernement». Il a également rassuré que tout sera mis en œuvre pour assurer un bon entretien des bus à acquérir et afin qu’ils soient épargnés par les étudiants lors des manifestations.

La BIDC est une institution financière  internationale née en 1999 de la transformation de l’ancien Fonds de la CEDEAO, lui créé en 1975 par les Etats membres. Elle vise à contribuer à l’essor économique de l’Afrique de l’Ouest à travers le financement des projets et programmes de la CEDEAO et du NEPAD (Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique).

Ce sont essentiellement les programmes relatifs au transport, à l’énergie, aux télécommunications, à l’industrie, à la réduction de la pauvreté, à l’environnement et aux ressources naturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre