Galina Satirova. Photo: Burkina24

Collectivités territoriales, 30 milliards de F CFA pour renforcer des capacités à la base

316 0

Le ministre de l’Economie et des Finances, Lucien Marie Noël Bembamba et la représentante résidente de la Banque mondiale au Burkina, Galina Sotirova ont signé ce jeudi 8 décembre 2011 un accord de financement de 60 millions de dollars US soit 30 milliards de francs CFA.

Galina Satirova. Photo: Burkina24
Galina Satirova. Photo: Burkina24

C’est une subvention que la Banque met à la disposition du Burkina Faso à travers L’ (IDA), destinée au financement du Projet d’appui aux collectivités territoriales (PACT). L’objectif est de renforcer la décentralisation de l’administration centrale et ainsi les capacités des communes de six régionaux du pays (Cascades, Centre-est, Centre-nord, Centre-sud, Plateau central et Sahel).

Le projet sera exécuté sur cinq ans en quatre composantes. Il s’agit de jeter les fondements des structures administratives et le cadre budgétaire inter administration solide, de  renforcer la capacité des communes à gérer le développement local, de responsabiliser les administrations locales, et enfin d’assurer la coordination, la gestion et le suivi-évaluation du projet.

«Le projet dont nous venons de signer l’accord de financement se propose dans un premier temps d’aider les communes à identifier leurs déficits de capacité, ensuite de convenir des actions qui leur permettront de remédier à ces faiblesses, et enfin de mettre à leur disposition les ressources financières qui leur permettront d’exécuter sur une période de quatre ans leur programme de développement institutionnel», a soutenu Galina Sotirova.

En outre, ce projet va permettre d’apporter une assistance à l’Etat  pour la conception et la mise en œuvre de mécanismes et de systèmes administratifs et financiers régulant ses relations avec les collectivités d’une part, et d’améliorer les relations entre l’exécutif local, les conseillers municipaux et les citoyens d’autre part. Il s’agira à terme pour les communes de fournir aux populations des services sociaux de base de qualité, gage d’un développement durable.

Pour Jérôme Bougouma, ministre de l’administration territoriale, de la Décentralisation et de la sécurité, cet appui de la Banque mondiale vient contribuer à relever un grand défi de la consolidation de la gouvernance locale.

Le présent financement concerne la première phase d’un programme décennal qui sera exécuté en deux phases de cinq chacune (2011-2016 dans les régions sus citées). La deuxième prendra en compte les sept autres régions.

En effet, le Projet d’appui aux collectivités territoriales est, avec le projet Pôle de croissance de Bagré, les deux projets phares de la stratégie d’appui de la Banque mondiale au Burkina Faso, visant la réduction de la vulnérabilité économique, la promotion d’une croissance par la transformation économique et la partage des fruits de la croissance à travers une meilleure fourniture de services.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre