Grand prix du secteur informel : et Dédougou l’emporta !

406 0

 

 

Le vendredi 9 décembre 2011 s’est tenue la 8e édition du Grand prix du secteur informel, marquant la clôture de la 3e édition du Salon des métiers. Drissa Kadenza, mécanicien des deux roues de son état à Dédougou, a été l’heureux gagnant de cette année. 

Etre du secteur informel, payer régulièrement ses impôts et taxes et déclarer ses employés à la  Caisse nationale de sécurité sociale, tels étaient les principaux critères à remplir pour remporter la 8e édition du Grand prix du secteur informel.

Le concours a concerné quatre secteur d’activités : le  commerce général, la coiffure, la mécanique deux roues et la menuiserie bois. Deux lauréats ont été primés par catégorie.

Mais toutes catégories confondues, c’est Drissa Kadenza, un jeune mécanicien des deux roues à Dédougou, qui  a séduit le jury qui lui a donné la note de 46/50, le classant devant ses sept concurrents et faisant de lui le gagnant du grand prix du secteur informel de l’année 2011. Il a reçu son trophée des mains du ministre de la Jeunesse, de la Formation professionnelle et de l’emploi, Achille Tapsoba, et une enveloppe de 500 000 F CFA.

Des remarques du jury, il ressort que les acteurs du secteur informel de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso  fournissent moins d’efforts par rapport à ceux des régions. En effet, Ouagadougou n’a compté aucun représentant parmi les huit lauréats. De plus, c’est un menuisier de Manga, une localité située  à 100 km de Ouagadougou, Raoul T. Soubeiga, qui a reçu le prix spécial de l’émergence, pour s’être mis au Régime du réel simplifié. Il est donc passé au secteur formel alors qu’il avait droit d’être classé au secteur informel.

Le Grand prix du secteur informel a été institué afin d’encourager les acteurs du secteur à être à jour de leurs obligations fiscales et de franchir le seuil de l’informel pour devenir de réelles entreprises. Cette année, son objectif était de sensibiliser les professionnels sur les procédures douanières, d’où le thème : « les procédures douanières dans le secteur informel : principes, mesures et mécanismes ».

Les premiers dans chaque catégorie sont Issaka Zagré de Dédougou pour le commerce général, Scholastique Toé de Dédougou pour la coiffure, Drissa Kadenza de Dédougou pour la mécanique deux roues et Youssouf Ouédraogo de Kaya pour la menuiserie bois.

Rendez-vous a été donné en 2012 pour la 9e édition.

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre