La restauration made in Burkina était à l'honneur à ce Salon. Photo : Burkina 24

IIIe édition du Salon des métiers : les portes sont closes.

363 0

La 3e édition du Salon des métiers a clos ses portes le 9 décembre 2011. Débutée le 8 décembre sous le thème : « Un corps sain et une énergie propre pour une économie en émergence », cette édition a fait la part belle à la coiffure, à l’esthétique, à la coupe couture et à la restauration.

La restauration made in Burkina était à l'honneur à ce Salon. Photo : Burkina 24
La restauration made in Burkina était à l'honneur à ce Salon. Photo : Burkina 24

Les 8 et 9 décembre 2011, élèves, encadreurs de centres de formation professionnelle, acteurs économiques et professionnels du secteur informel se sont donnés rendez-vous dans l’enceinte du Centre d’Evaluation et de formation professionnelle de Ouagadougou (CFPO). Objectifs : échanger des expériences, apprendre et découvrir autour du thème : « Un corps sain et une énergie propre pour une économie en émergence ».

Pour cette 3e édition du Salon des métiers, le tapis rouge a été déroulé à la coiffure, la coupe couture et la restauration. Cette dernière a permis aux élèves des centres de formation de révéler les prouesses culinaires et les vertus gastronomiques qu’offrent nos produits locaux.

Outre la foire d’expositions, cette édition a mis l’accent sur les prestations de service aux visiteurs du salon. Ainsi, les visiteuses et visiteurs pouvaient s’offrir une réfection de leurs cheveux, se tailler un vêtement ou goûter à des curiosités gourmandes à des tarifs étudiés.

Les richesses du  soleil du Faso

Cette 3e édition a également accueilli, comme à chaque édition, un hôte. Il s’agit de l’Association de la formation professionnelle pour l’industrie (AFPI) venue de  Lyon en France. Les apprenants de ce centre ont fait des animations et des démonstrations dans le domaine de l’énergie solaire, montrant que celle-ci peut alimenter des pompes à eau, un système à froid, etc.

Le ministre de la Jeunesse, de la Formation professionnelle et de l’emploi, Achille Tapsoba, lors de la clôture du Salon le 9 décembre, les a remerciés pour avoir révélé les richesses que cache « le soleil du Faso » et a donné rendez-vous en 2013 pour la 4e édition.

En rappel, le Salon des métiers a ouvert ses portes pour la première fois du 31 octobre au 2 novembre 2007 sous le thème « s’informer et se former : mon métier de demain ». Son objectif, depuis lors, est d’informer les jeunes et le public sur les différents métiers et les parcours de formation qui y conduisent.

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Il y a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre