Attentat à Tyr: Les accusations de Paris, le démenti de Damas

407 0

Le vendredi dernier à Tyr, dans le sud du Liban, un attentat à été perpétré contre des Casques bleus français. Bilan : Un civil et 05 soldats ont été blessés dont un grièvement. Quelques jours après cette attaque, la France pointe un doigt accusateur sur Damas qui  dément aujourd’hui toute implication dans ce forfait.

Pour le Ministre français des affaires étrangères, Alain Juppé, la Syrie est “sans doute” derrière l’attentat de Tyr. Sans posséder des preuves tangibles, le chef de la diplomatie française a déclaré sur les ondes de RFI  que “Damas utilise le Hezbollah libanais des attaques similaires” avant de déclarer que le Hezbollah est le bras armé de Damas. Le chef de l’opposition libanaise pro-occidentale Saad Hariri a lui aussi abondé dans le sens de Alain Juppé, proférant via Twitter que l’attentat était un “message” de la Syrie.

La Syrie n’entend pas avaler ce bout. Selon l’Agence Reuters, Elle “dément catégoriquement toute implication syrienne dans cette action”.

Des sources proches des  responsables des services de sécurité à Tyr affirment que des enquêteurs sont à la recherche de

Le véhicule onusien visé par l'attaque. Ph. Reuters

deux suspects qui ont été vus à bord d’une Mercedes dans les alentours du lieu de l’attentat.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *