Corée du Nord, un test de missile pour réaffirmer sa position

Carte des Corées. Ph:Voyagesphotosmanu.com

Pyongyang a réalisé un test de missile balistique courte portée au large de ses côtes orientales ce lundi 19 décembre 2011, quelques heures après l’annonce de la mort du président Kim Jong-il. Bien que certaines sources dissocient ces deux évènements, des analystes y trouvent un lien.  

Quoique les tests de missiles soient quasiment traditionnels en Corée du Nord, celui de ce lundi, vient sacrifier à une double tradition ; Pyongyang réaffirme qu’il contrôle toujours ses frontières, sa politique et sa position géostratégique en Asie et par la même occasion déclare que le fil conducteur de la politique nord coréenne n’est point rompu malgré la disparition de son dirigeant.

Un signal fort à qui veut l’entendre, surtout au voisin du sud qui s’est placé en alerte maximum, que l’hégémonie de la Corée du Nord demeure intacte et inébranlable. Les deux Corée sont techniquement en conflit armé depuis l’armistice précaire issu de la guerre de Corée, 1950-1953.

Les relations déjà exécrables s’étaient empirées lorsqu’en mars 2010, Séoul a accusé Pyongyang d’avoir torpillé une corvette militaire, tuant une quarantaine de personnes. Quelques mois plus tard en novembre, Pyongyang qui avait démenti l’incident précédent, bombarde une île sud coréenne dans la frontière commune, bilan quatre morts.

Dès l’annonce de la mort de Kim Jong-il, la Corée du sud a sollicité de son allié américain un appui renforcé de la sécurité. L’armée sud coréenne compte 650 000 hommes tandis que le nord, conscient du sort qu’on lui veut depuis la partition, a bien misé sur l’armée, 1 100 000 hommes.

Le test de missile de ce lundi vient allonger la liste des actes de provocation de la Corée du Nord, un régime communiste en perte de ses marques et qui cherche contre vents et marées à se frayer une place dans un monde fortement capitaliste.

 



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page