Répression en Syrie, bientôt des observateurs arabes

474 0
Bachar al Assad, Photo: reuters

Damas vient enfin d’accepter une visite d’observateurs de la Ligue arabe. L’annonce a été faite par le ministre des Affaires étrangères syrien, Walid Mouallem,  au cours d’une conférence de presse ce lundi 19 décembre 2011.

L’arrivée des observateurs arabes en Syrie serait le premier élan de déblocage de la situation qui dure depuis le début de la contestation, il y a bientôt une année.

Cependant, le dénouement n’est pas pour demain, car la mission de ceux-ci reste encore floue quant à leur liberté de circulation dans le pays, leur nombre, leur accès aux sites et aux renseignements, la durée de la mission entre autres points.

Le ministre des Affaires étrangères syrien a d’ailleurs déclaré que son pays a accepté de signer l’accord prévoyant l’envoi d’observateurs parce que le projet a été amendé. Il a du reste réaffirmé la souveraineté de la Syrie et le fait que la mission des observateurs se fera en totale coordination avec Damas.

On peut donc imaginer que la tâche de ces missionnaires, soient-ils arabes, ne sera pas du tout aisée. D’ailleurs, ce petit pas de Damas vers une résolution de la crise serait certainement lié à l’isolement de plus en plus drastique de cette république islamique de la scène internationale et la pression de son allié traditionnel qu’est la Ligue arabe.

La récente condamnation des violences dans le pays par la Russie (allusion faite à la récente résolution proposée par la Russie à l’ONU), partenaire et défenseur inconditionnel, a également pu faire fléchir Bachar al Assad qui se voit inéluctablement vers le déclin si la Russie le ‘’lâchait’’.

En attendant que ces observateurs arrivent en Syrie, le Conseil national syrien, l’organe exécutif de l’opposition basée à l’étranger, s’est réuni à Tunis et appelle à l’envoi de troupes arabes si les violences continuaient, en clair une intervention militaire arabe.

Hier, les violences ont pris un autre tournant. plus de 100 personnes ont été tuées au cours d’affrontements entre les militaires déserteurs et des soldats loyalistes.

 



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *