Citoyenneté démocratique: des jeunes du Nord et du Sud réfléchissent à nouvelle approche

Une photo de famille des participants et officiels à l'atelier international de Ouagadougou.©Burkina24

A l’initiative de la Jeunesse Unie pour une Nouvelle Afrique (JUNA) et de ses partenaires, Ouagadougou abrite un atelier international sur « la citoyenneté démocratique Nord – Sud ». Le lancement de cet atelier a eu lieu ce jeudi matin sous la présidence du ministère de la jeunesse, de l’emploi et de la formation professionnelle.

Inventer un nouveau concept d’éducation citoyenne adapté aux réalités du Sud, c’est la perspective qui réunit trois organisations de jeunesse sous l’impulsion de l’ONG suisse Enfant du Monde (EdM Suisse). Cet ONG, qui, après une expérience de dix ans tirée d’un premier projet, a voulu changer son mode d’action et, par conséquent, adopter une nouvelle approche. L’atelier vise à dégager et mettre en œuvre, dans le cadre du projet d’éducation à la citoyenneté démocratique Nord-Sud, une nouvelle approche de la citoyenneté, avec pour acteurs, conjointement, des jeunes du Nord et du Sud.

La JUNA, le Centre de conseils et d’appui pour les jeunes en matière de droits de l’homme,(CODAP) et Saj VeYe Yo, une organisation haïtienne de jeunesse, ont tous en commun d’avoir développé des projets ou programmes d’éducation à la citoyenneté, dans des contextes et réalités tout de même différents. Autant d’expériences et de pistes dans la perspective d’une nouvelle approche, « si elle n’est universelle, qui s’adapte à chacun des contextes », aussi bien du Sud que du Nord, selon les explications de Melinda QUADIR Coordonnatrice du projet à EdM Suisse.

Une vue des participants à la cérémonie d'ouverture.©Burkina24

L’atelier international de Ouagadougou qui réunit pendant une dizaine de jours 24 jeunes venus de la Suisse, de Haïti et des villes du Burkina se veut ainsi un cadre d’échanges et de réflexions autour de la citoyenneté et de l’éducation à la citoyenneté. C’est également un cadre de partage d’expériences qui permettra à chacun des partenaires d’apporter son expérience à la conception de cette nouvelle approche de l’éducation à la citoyenneté dans le cadre du projet d’éducation à la citoyenneté démocratique Nord-Sud.

Cet atelier nourrit de grandes attentes du coté des participants, et pour le représentant de Saj VeYe Yo, Marc Edson Dorval, l’expérience des autres partenaires permettra d’expérimenter une approche plus pratique, basée sur l’engagement des jeunes et sur des valeurs telles que les droits humains. Si traditionnellement, parler d’éducation à la citoyenneté se résume assez souvent à la sensibilisation, il est nécessaire d’avoir une approche selon laquelle les jeunes sont « acteurs citoyens. Pas juste qu’ils sachent ce que veut dire la citoyenneté » a pour sa part estimé Géraldine du CODAP. Chargée de programme d’éducation à la citoyenneté dans les écoles, elle espère que l’expérience de ce programme du CODAP, qui met les jeunes en action à travers les projets citoyens, sera d’un grand apport dans les réflexions.

Du reste, le ministre de la jeunesse, de la formation professionnelle et de l’emploi, parrain de la rencontre, par la voix de son représentant, a salué « ce grand rendez-vous de donnez et de recevoir » et a promis son soutien à la JUNA pour la suite de ce projet d’éducation à la citoyenneté démocratique Nord-Sud.



Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page