Enquête parlementaire sur les marchés publics : « Il n’y a pas d’ingérence », selon le président de l’ARMP

Justin Bouda, le président du Conseil de régulation de l'ARMP Ph: armp.bf

L’Assemblée nationale a décidé de la mise en place d’une Commission d’enquête parlementaire sur les marchés publics. Interrogé sur une éventuelle ingérence des élus du peuple sur un domaine qui peut être vu comme dévolu à l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP), le président du Conseil de régulation de l’ARMP a répondu qu’il n’en était rien.

« Il n’y a pas d’ingérence, a dit Justin Bouda. Le parlement est dans son rôle », qui est le contrôle de l’action gouvernementale, un rôle que lui reconnaît d’ailleurs la Constitution burkinabè. « Nous nous réjouissons de cela », a ajouté Justin Bouda, jugeant que cette action, en plus  de celles menées par d’autres structures comme le RENLAC, viendra confirmer davantage ce que l’ARMP fait déjà comme travail.



Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page