Diplomatie, la Corée du Nord reste la même après Kim Jong-il

674 0
Kim Jong-Un, le nouveau dirigeant nord coréen. Ph: France24.com

Le décès du dirigeant nord coréen, Kim Jong-Il, ne changera pas la politique étrangère de la Corée du Nord.  Dernier ou presque dernier régime communiste dans le monde, le pays sent et vit son isolement, un isolement qui lui donne encore un peu de cette force de survie.

Après le test de missiles courte portée aux lendemains de la mort du dirigeant nord coréen, le fils héritier Kim Jong-Un au cours de son intronisation a lancé un message clair au voisin du sud et à ses alliés occidentaux : « Nous déclarons solennellement aux marionnettes sud-coréennes et aux politiciens ridicules du monde entier qu’ils ne doivent pas s’attendre à un changement politique de Pyongyang ».

Du reste, Pyongyang reproche à Séoul d’avoir appelé à l’insurrection le peuple nord coréen le jour des obsèques du défunt leader ; un affront insupportable pour le régime communiste qui a ainsi coupé court à tout espoir des chancelleries occidentales. Dans tous les cas, le changement n’est pas pour demain.



Article similaire

Il y a 1 commentaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *