Coup de gueule d’un Burkinabè résidant à Abidjan: Le Burkina Faso a t-il une ambassade digne de ce nom en Côte d’Ivoire ?

502 5
Coup de gueule d'un Burkinabè résidant en Côte d'Ivoire. Image: Burkina24
Coup de gueule d'un Burkinabè résidant en Côte d'Ivoire. Image: Burkina24

LE BURKINA FASO A-T-IL UNE AMBASSADE DIGNE DE NOM EN COTE D’IVOIRE ?

En effet, Le Burkina Faso est le pays qui a la plus forte communauté en Côte d’Ivoire. Malgré ceci, Le Burkina Faso n’a pas une ambassade digne de son nom. Ou bien on se complait à toujours louer le 4eme étage de l’immeuble SIDAM au plateau (quartier d’affaire en RCI)??? JE VEUX SAVOIR!!! Peut-être que les autorités burkinabé vont nous dire que c’est une location vente??? JE VEUX ENCORE SAVOIR? Depuis une vingtaine d’années nous contribuons entre 1500F et 2500F lors de l’établissement des cartes consulaires en vue de la construction d’une ambassade digne de son nom! Vraiment digne car le plan que nous avons vue en son temps sur nos reçus était impressionnant! JE VEUX SAVOIR!!! J’imagine que beaucoup de compatriotes ont au moins 2 fois établi leurs cartes consulaires (car la durée de validité est de 5 ans)! J’imagine qu’au bas mot pour environ 3 millions de burkinabé qui paient au moins 1500F pour la construction de notre ambassade lors de l’établissement de leurs cartes consulaires (à multiplier au moins par 2)!!! je vous laisse faire le calcul!!! Je veux savoir si c’est l’ex ambassadeur Emile ILBOUDO qui doit nous faire le bilan de nos contributions ou bien c’est l’État du Burkina Faso!!! Je veux savoir!!! Tout contribuable a droit à un bilan sur ce à quoi sa contribution a servi???? Je veux savoir!!!!!! Nous ATTENDONS LES EXPLICATIONS!!!!!!!!!!! Si l’intensité de mes propos, vous a écorché, vous m’en excusez!

Amado Ouédraogo

Burkinabè résidant à Abidjan

NDLR: Les opinions exprimées dans la rubrique Coup de gueule ne sont pas celles de Burkina 24 et n’engagent que leurs auteurs. 



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Il y a 5 commentaires

  1. ?Que j?aie raison ou pas, j?aimerais que la torture disparaisse du Burkina Faso. Qu?on me juge et me condamne si je suis en faute ! Avec cette pratique-l?, on peut tuer quelqu’un sans savoir s’il a raison ou pas? ; c’est le plaidoyer de ce m?canicien ?g? de 32 ans dont la disparition aurait plong? sa femme et sa fille de six mois dans l?affliction les 19 et 20 f?vrier 2012 ? Ouagadougou.

    La voix tremblante, Adma Kima n?arrive pas ? retenir ses larmes lorsqu?il raconte son calvaire ; pas m?me ses paupi?res, tum?fi?es par les stigmates de coups r?cents, n?y parviennent. De sa main rugueuse, il les ?carte et de sa chemise enduite d?huile de moteur d?engins lourds dont il tire sa pitance quotidienne, essaie tant bien que mal d?ass?cher ses yeux encore rouges et de retrouver son souffle.

    Son histoire : ?Hier soir vers 19h (Ndlr : dimanche 19 f?vrier 2012), je marchais sur la voie de Boinsyaar? (Ndlr : l?avenue 14-54) ? quelques m?tres de la station Shell. Un v?hicule est arriv? et a vir? pour entrer dans une cour. Dans son virage, il a failli me cogner et j?ai gesticul? pour manifester mon m?contentement. L?homme au volant a alors baiss? la vitre pour me demander des comptes. Je lui ai signifi? que sa conduite n??tait pas bonne. N?ayant pas appr?ci? que je lui donne des le?ons, il m?a demand? de le suivre ; chose que je n?ai pas faite, bien au contraire, j?ai chang? de voie pour continuer ma route. Il a envoy? un homme en tenue me chercher en me mena?ant d’un P.A. Nous sommes retourn?s ensemble dans la cour. Le monsieur qui ?tait dans la voiture en est sorti et m?a demand? de m’asseoir ? m?me le sol. Il a ensuite appel? la police et les GSP (Ndlr : Garde de s?curit? p?nitentiaire). Les derniers appel?s ont ?t? les premiers ? arriver sur les lieux. Ils ?taient quatre : un chef, un chauffeur et deux agents. Les deux agents m?ont demand? si je savais ? qui j?avais affaire. J?ai r?pondu par la n?gative et ils ont commenc? ? me tabasser. Ils m?ont menott?, tap? sur la face avec ma propre ceinture jusque dans leur v?hicule, un Land Cruizer de couleur bleue. Mon calvaire a pris fin quand nous sommes arriv?s au commissariat central. Des policiers ont signifi? aux GSP que ce n??tait pas dans leurs pr?rogatives de me mettre dans cet ?tat et ils ont manifest? leur refus de me garder. Finalement ils se sont ravis?s et ont d?cid? de me garder jusqu?? lundi matin (Ndlr : 20 f?vrier 2012), pour que le ministre vienne me faire sortir. C?est l? qu?on m?a dit que le monsieur de la voiture est le ministre de la Justice. J?ai alors ?t? interrog?, d?shabill? et conduit ? l?int?rieur du cachot, o? j?ai pass? la nuit. Le matin, un policier est venu me dire qu?ils vont me lib?rer sur instruction du ministre. C?est ainsi que j?ai donc quitt? le commissariat?.

    C?est donc le c?ur meurtri qu’Adma Kima a fait le d?placement ? l’Observateur peu apr?s 12 heures en ce lundi 20 f?vrier 2012 pour conter sa m?saventure.

    Encore sous le choc, Adma Kima ne sait pas la suite qu?il donnera ? cet ?v?nement. Mais avant de prendre cong?, il a tenu ? faire un autre plaidoyer : ?Je ne veux plus de probl?mes, car au commissariat, on m?a dit qu?il aurait ?t? mieux pour moi d??tre pris pour vol que d?avoir affaire ? un ministre?.

    Une source proche du ministre a confirm? l?incident. Cependant, elles indiquent que ce dernier a pris le soin d’en pr?venir le procureur et de faire “garder monsieur Kima au cachot pour des propos d?sobligeants” qu?il aurait tenus ? son encontre afin que celui-ci “retienne la le?on”. Selon cette m?me source, “les coups et blessures qu?Adma Kima a re?us ne seraient pas imputables au ministre”.

    Moumouni Simpor

  2. les freres ;la verites fais tres MAL…mais pour notre dignite ;il faut vraiement qu on nous apporte des element de reponse cela n est nullement une revolte mais la realite est la. OU VA NOTRE ARGENTS C EST TOUT CE QU ON VEUT SAVOIR ET DE DEMANDE AUX EMPLOYEES du consulat d etre un peu courtois.le burkina nous appartiens et a ce titre chaque citoyens a son mot a dire quand sa ne va pas.

  3. mon ch?re merci c’est tout un groupe voleurs moi particuli?rement j’ai payer ce ticket a trois reprise, mais dirais que le gouvernement doit chercher a voir plus claire dans

  4. Merci mon fr?re!

    Il est plus que grand temps d’instaurer la vrai discipline et la transparence lorsqu’on a la responsabilit? de g?rer les biens publics

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *