Gilbert Ouédraogo, président de l’ADF/RDA : « Nous pensons conquérir des parcelles de pouvoir »

668 0

Les partis politiques se préparent pour les élections couplées de 2012 au Burkina. Le Secrétariat exécutif national (SEN) de l’Alliance  pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA) a organisé une rencontre  à ce propos, ce dimanche 8 janvier 2012 à Ouagadougou. Le président du parti, Gilbert Ouédraogo, assure que l’éléphant met en place une stratégie qui lui assurera le plus de succès. Mais pas pour devenir chef de file de l’opposition. L’ADF/RDA aurait mieux à faire : « conquérir des parcelles de pouvoir ».

Gilbert N. Ouédraogo, président de l’ADF/RDA Ph: L’Evènement

« Dans la conquête du pouvoir d’Etat, il y a des parcelles de pouvoir à conquérir. Nous pensons conquérir des parcelles de pouvoir ». C’est la réponse que Gilbert N. Ouédraogo donne aux journalistes qui lui demandaient si l’ADF/RDA a pour ambition d’occuper le siège du Chef de file de l’opposition au sortir des élections couplées législatives et municipales de 2012.

« Je ne comprends pas pourquoi dans ce pays les gens pensent qu’on crée un parti pour devenir Chef de file de l’opposition, poursuit-il. Ce n’est pas notre objectif. On crée un parti pour conquérir le pouvoir d’Etat ».

Mais avant d’en arriver là, il faut être aux élections et être bien représenté au sein de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Gilbert Noël Ouédraogo affirme que le parti est bien représenté dans les démembrements de la CENI. Toutefois, lors de la rencontre que le SEN a eu avec les 13 secrétaires généraux des régions et  les 45 secrétaires généraux des provinces, il est ressorti que certains responsables n’ont pas appliqué les directives du parti, faisant en sorte que cette représentativité n’a pas été effective partout. Mais Gilbert Ouédraogo a assuré que « les points ont été mis sur les i ».

Gilbert Ouédraogo et l’affaire ex-DG des douanes

Le SEN  a également fait le bilan de l’année que le président a jugé « positif ». La participation du parti au CCRP et le financement des partis politiques ont également fait l’objet de discussions.

Interrogé, Gilbert Noël Ouédraogo s’est prononcé sur l’affaire Ousmane Guiro, ex-DG des douanes. Pour lui, « ce qui s’est passé est regrettable » et il souhaite « qu’on puisse ne plus vivre ce genre de situation et que tout le monde ait pour repère la probité ». Pour rappel, Gilbert N. Ouédraogo a été membre-fondateur du RENLAC.

 

 



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 1 commentaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *