CHU Yalgado Ouédraogo : Le Premier ministre donne du matériel au service de la maternité.

642 0
Le Directeur du cabinet, Rasmané Charles Zango, invitant les responsables du service de maternité à prendre soin du matériel reçu. Photo Burkina24

Le chef du Gouvernement a fait au Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo, un don de matériel médical, remis aux responsables de ce Centre au cours d’une cérémonie qui s’est tenue ce mercredi matin.

La visite effectuée au Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO) en juin 2011 par le Premier ministre Luc Adolphe Tiao n’a pas laissé ce dernier insensible aux conditions de travail dans les différents services de cet établissement public de santé, et surtout à « l’état de dénuement total » du service de maternité. La preuve vient d’en être donnée à travers un don de 10 tables d’accouchement semi-automatiques avec accessoires, qui, selon le Directeur général du CHU-YO, Robert Sangaré, va améliorer considérablement les prestations offertes par le service de maternité.

C’est un Directeur général visiblement satisfait et « heureux de voir que les promesses du Premier ministre ont été tenues » qui a reçu ce matériel des mains du Directeur de cabinet du premier ministère, devant le personnel du service de la maternité. Même satisfaction chez le Pr Jean Lankoandé, chef du service gynécologie-obstétrique, qui n’a pas manqué d’évoquer la vétusté des quelques anciennes tables d’accouchement, affirmant que le nouveau matériel reçu « va changer complètement la physionomie de la prise en charge des femmes pour l’accouchement », qui pourra se passer désormais dans des conditions normales.

Le personnel du service de la maternité du CHU-YO, content de recevoir le don du premier ministre. Photo Burkina24

Pour Robert Sangaré, installé dans ses fonctions de Directeur général du CHU-YO il y a moins de trois mois, ce geste matérialise un nouveau partenariat entre le gouvernement et l’Etablissement public. En effet, en octobre 2011, le Premier ministre dans sa Déclaration de politique générale engageait le gouvernement dans des actions telles que « l’amélioration de la qualité des prestations sanitaires et de l’image des services de santé ».

D’une valeur assez importante (les donateurs ayant voulu taire le coût), l’achat de ce matériel a été financé par le budget du premier ministère et ne serait que le premier des gestes que le chef du Gouvernement burkinabè entend faire à l’endroit d’un certain nombre de services du CHU-YO en manque d’équipements.



Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *