Mawndoé fait son premier solo : « Daari »

628 5

 

Pochette de "Daari" de Mawndoé

Pendant que les mélomanes se demandent encore si Yeleen est vraiment séparé ou non, Mawndoé semble déjà s’être trouvé un chemin en solo. En effet, en décembre dernier, il a présenté son premier album solo « Daari » aux Tchad.

Le monde du rap burkinabè a été choqué d’apprendre en 2011 la dislocation du groupe Yeleen. Celui qui avait fait bouger les jeunes et suscité des passions s’était brusquement éteint, presque sans donner de raisons. Mais, Smarty et Mawndoé veulent faire savoir à leurs fans que la séparation n’est pas synonyme de la fin de leurs carrières respectives. Et pour preuve, chacun d’eux s’est déjà investi dans une production en solo. Le samedi 12 janvier dernier, Smarty annonçait la sortie prochaine de son album, tandis que Mawndoé a déjà lancé le sien il y a quelques semaines.

« Daari », c’est le nom de l’album que Mawndoé a sorti au Tchad en 2012. C’était précisément le 16 décembre, sur la scène de l’Institut Français de N’Djaména (ex-CCF), à travers un grand concert. Mawndoé a ainsi profité de la clôture du festival N’DjamVI pour faire un cadeau de fin d’année à ses fans tchadiens, qui visiblement attendaient depuis longtemps de le voir sur scène. Ceux-ci, subjugués par sa prestation, ne le laisseront pas quitter aisement la scène à la fin.

Mawndoé en Europe en mai 2011

Cette sortie d’album est vécue au Tchad comme un retour de ‘’l’enfant prodigue’’. Pour la petite histoire, C’est le Tchad qui a soufflé la musique à Mawndoé, à travers le métier de sa grand-mère qui fut ‘’pleureuse’’  de l’ethnie Ngambay. Il y a aussi appris à sculpter le bois et le fer avant de laisser les bancs pour la musique, et poursuivre une liberté jusqu’au Burkina Faso. Là, il rencontre Smarty et c’est la naissance du duo Yeleen en 2001. Le temps de cheminer 10ans et de produire cinq (05) albums, ce groupe a fait la fierté du rap burkinabè, relevé le niveau du hip-hop et a été un modèle pour la jeunesse du Faso et du Tchad.

L’album « Daari » est composé de quinze (15) titres chantés en français, langues locales tchadiennes, anglais et mooré. Mawndoé y chante la société africaine et surtout tchadienne. Une chanson y est spécialement dédiée au Lac-Tchad : «Requiem pour mon Lac-Tchad», dans laquelle il plaide pour une solution de sauvetage du patrimoine mourant de son pays d’origine.

Du côté des mélomanes, « Daari » est assez bien apprécié, à en juger ce commentaire d’un jeune homme qui l’a écouté : « Je trouve cet album super bien… En tout cas pour un connaisseur de la bonne musique ». Cependant, leur séparation a beaucoup marqué les esprits : « Le jour où j’ai appris leur séparation, j’ai été mécontent. Yeleen était un groupe spécial. L’album de Mawndoé est cool et j’attends avec impatience celui de Smarty. »

Voici ‘’Alfarhan’’, première vidéo de l’album « Daari » : http://youtu.be/8yCaj_Cf2ng

 

Article similaire

Il y a 5 commentaires

  1. mawndoe depuis ton aparution ta voie ma beaucoups toucher tu fait de la vrais melodie pour l, album daari reste tranquile connaisseur connait gaou passe .sacher q la lumier de yeleen, est pas eteinte mais a baisser seulement l;intensite elledechireras les tenebre ces sur et certain les melomane aurons leur ancienne dose incha allha tot ou tard on les reveras

  2. j’ai eu l’immense plaisir de voir et d’entendre la version fran?aise du dernier album”Neige au Sahel” de c?lestin MAWNDOE lors du concert du 10 f?vrier 2012 ? LOUDUN .C?lestin MAWNDOE entour? de musiciens chevronn?s a su nous transmettre ses histoires, ses rythmes,ses m?lodies qui depuis restent bien agr?ablement dans nos t?tes.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *