Point de presse du gouvernement: les grandes orientations pour 2012 de deux ministères (1)

561 0
Le ministre de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat, Patiendé Arthur Kafando le jeudi 19 janvier. Photo: Burkina24

Ce jeudi, le gouvernement animait son premier point de presse de l’année 2012, avec pour ministres invités Patiendé Arthur Kafando de l’industrie, du commerce et de l’artisanat, et Yacouba Barry de l’habitat et de l’urbanisme. Les deux invités ont exposé sur les grandes orientations de leurs départements ministériels et répondu aux préoccupations de leurs interlocuteurs.

Traditionnel dans sa tenue, mais évoluant dans son contenu, le point de presse du gouvernement se présente sous de nouvelles dimensions en ce début d’année. En effet, il sera (pour un certain temps) le cadre offert à chaque département ministériel, par la voix de son premier responsable, pour dévoiler aux citoyens les grandes orientations pour 2012.

Deux ministres ont présenté les grandes orientations de leurs départements pour 2012. Photo: Burkina24

Au MICA, on table sur les politiques sectorielles 

Pour un début d’exercice, c’est le ministre de l’industrie, du commerce et de l’artisanat et celui de l’habitat et de l’urbanisme qui ont dévoilé les ambitions de leurs ministères respectifs. Ainsi, au ministère de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (MICA), l’heure est à l’adoption de politiques sectorielles qui devraient concourir à un secteur privé dynamique et compétitif. L’année 2012 devra ainsi voir un secteur industriel plus tourné vers la transformation des matières premières et produits  locaux, avec la poursuite de la mise en place des unités de transformation (de coton par exemple à Bobo).

Dans le secteur du commerce, le département d’Arthur Kafando ne manque pas d’ambitions. Il s’agit concrètement de valoriser les exportations que le ministre souhaite voir passées de 15% à 40%, aussi bien pour l’or, le coton, le bétail que pour les produits agricoles. Dans le secteur de l’artisanat, les ambitions vont de l’adoption d’un code au renforcement des associations professionnelles.

Des mesures importantes dans le domaine des huiles alimentaires et des hydrocarbures

Le ministre a donné un éclairage sur un certain nombre de questions touchant à son département. Il s’agit entre autre de la fixation des prix pour 19 dits de grande consommation pour lesquels le ministère a 3 mécanismes de fixation, respectivement pour les marchandises d’importation, les produits de fabrication locale et les céréales. Quant à la question du respect des prix par les commerçants, le ministre a rassuré ses interlocuteurs, misant sur les moyens de contrôle et de sanction requis à cet effet.

Un autre sujet abordé, la question des huiles alimentaires et des hydrocarbures. Pour le ministre, ne fait pas de l’huile qui veut! Car la santé des consommateurs en dépend. D’où l’arrêté pris pour règlementer la production de l’huile et la graine de coton. De même, le ministre a été rappelé l’interdiction formelle de vendre du carburant aux bords des voies et, pour les vendeurs d’articles divers, de vendre du gaz. Un ensemble de mesures que Patiende Arthur ambitionne de mettre en œuvre pour 2012, à travers d’abord une campagne de communication et ensuite des contrôles et sanctions.



Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *