La CAN 2012 en chiffres: 16 ans comme l’âge de Bertrand Traoré, le plus jeune joueur

423 0

Le coup d’envoi de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de la CAF 2012 sera donné ce samedi 21 janvier. FIFA.com vous résume tout ce qu’il faut retenir du tournoi, chiffres à l’appui.

 

Bertrand Traoré (en blanc)

2 : comme le nombre de pays organisateurs de la 28ème édition de la CAN. Cette année, ce sont le Gabon et la Guinée-Équatoriale qui sont chargés d’accueillir les 16 équipes pendant les trois semaines que dure la compétition. Par le passé, la seule édition du tournoi accueillie par deux nations hôtes a été celle de l’an 2000, lorsque le Ghana et le Nigeria avaient accepté à la dernière minute de remplacer le Zimbabwe, qui devait à l’origine organiser l’épreuve.

3: sélections s’apprêtent à faire leurs premiers pas dans la compétition suprême du Continent-Mère. Le Botswana et le Niger ont créé la surprise en décrochant leur billet sur le terrain tandis que le Nzalang National était automatiquement qualifié, la Guinée-Équatoriale étant l’un des deux pays organisateurs. Les co-hôtes du tournoi ouvriront le bal dimanche à Bata, contre la Libye.

5 : comme le nombre de buts inscrits par Laurent Pokou pour la Côte d’Ivoire lors d’un match contre l’Éthiopie lors de la phase finale 1970, au Soudan. À cette occasion, les Éléphants l’avaient emporté 6:1. Ce record du plus grand nombre de buts marqués au cours de la même rencontre a plus de 40 ans et semble bien parti pour tenir encore longtemps. Ironie de l’histoire, ce Côte d’Ivoire-Éthiopie détient également le record du plus grand écart de buts lors d’une rencontre de phase finale.

6 : comme le nombre de joueurs engagés dans la CAN 2012 avec au moins un frère dans le tournoi. Il s’agit en fait de trois paires de frangins : Yaya et Kolo Touré, que l’on ne présente plus, pour la Côte d’Ivoire ; les Marseillais André et Jordan Ayew, dignes héritiers de leur papa Abedi Pelé, pour le Ghana ; et les jeunes Bertrand et Alain… Lire la suite sur Burkina 24 Sports

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre