Le CEFIG se dote d’un service radioamateur

430 0

Le cercle des radioamateurs du Burkina s’est agrandit ce samedi 21 janvier. Il comprend désormais le service radioamateur du CEFIG, qui a été officiellement lancé dans la cours dudit établissement.

Le représentant du président de l'ARCEP (à gauche) remet la licence de radioamateur au fondateur du CEFIG (à droite) Ph. B24

 Par ‘’radioamateur’’ on serait tenté d’entendre ‘’amateur de radio’’ ou ‘’radio pour les amateurs’’, ce qui n’est pourtant pas le cas. « Un radioamateur est une personne titulaire d’une licence qui l’autorise à pratiquer, sans intérêt pécuniaire, un loisir technique permettant d’établir les liaisons radios avec d’autres radios du monde entier » comme le défini M. Robert Songoinda, fondateur du CEFIG. C’est donc dans un esprit dénué de tout profit financier que le Centre de Formation en Informatique et Gestion s’est doté de cet outil de communication. Il lui permettra de communiquer en tout temps avec le monde entier.

Dans cette aventure, le centre se fait accompagné de partenaires comme l’Association des Radioamateurs du Burkina Faso (ARBF), dont le président, Hugolin POODA. Ce dernier a fait une démonstration de l’utilisation du système radioamateur pendant la cérémonie. Les étudiants ont par ailleurs suivi avec lui une formation de trois semaines durant lesquelles ils se sont familiarisés avec ce service. Un autre partenaire est l’Université de Ouagadougou, dont la radio a été mise à la disposition du centre pour le présent évènement. Ainsi, la cérémonie a été entièrement retransmise en direct sur la Radio Campus.

Hogolin POODA, président de l'ARBF, présente le système radioamateur aux officiels. Ph. B24

L’acquisition d’un tel outil confirme l’esprit d’innovation du CEFIG, qui est en pleine expansion après avoir été pionnier dans l’enseignement de l’informatique au Burkina. Il est en effet le premier établissement secondaire du pays à se doter d’un service radioamateur. Son fondateur n’en cache pas sa fierté : « Cet instrument constitue un précieux outil de communication et d’ouverture sur le monde. Aussi, cette activité s’inscrit dans la nouvelle orientation stratégique de l’équipe de direction, qui entend créer et faire de la ‘’communication’’ un pilier parmi les filières d’excellence, dans un proche avenir. »

Les étudiants du CEFIG sont ravis de leur nouvel outil de communication. Ils n’ont pas hésité à se l’approprier, à l’image de Bambara Robertine, en première année Finance-Comptabilité. C’est avec verve qu’elle s’exprimera en ces termes devant les médias : « Cela fait trois semaines que nous travaillons sur le service radioamateur et nous avons beaucoup appris. C’est vraiment intéressant et on en devient facilement passionné. Il faut l’essayer pour savoir ce qu’il vaut. Nous avons pu joindre des radioamateurs de Russie, d’Uruguay, de France… des quatre coins du monde ! ».  La langue principale utilisée par les radioamateurs est l’anglais. Un radio club est en train de se former au CEFIG, et devrait pouvoir accueillir ‘’tout étudiant féru de nouvelles technologies’’.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre