Hommage au Professeur Jean-Pierre GUINGANE : les artistes et les universitaires mobilisés

224 0

Symbole du pont entre le monde artistique et académique, ce fut donc d’une pierre blanche que ces deux mondes ont tenu à marquer le premier anniversaire du décès de leur mentor. Des activités scéniques et une conférence ont constitué des moments importants dans l’ensemble de ces activités.

 Du 21 au 23 janvier, l’Espace Culturel Gambidi, haut lieu du Théâtre de notre pays, l’université de Ouagadougou et le Palais de la Jeunesse et de la Culture ont rythmé à la mémoire du Pr GUINGANE. Des lectures de ses textes inédits et déjà publiés, des extraits d’interviews et de films auxquels il a pris part, ont été présentés au public. Le dimanche 22 janvier, au sein de l’Espace Culturel Gambidi, ce sont des comédiens chevronnés qui ont passé en revue sa vie. Montant en premier sur la scène, Paul P. ZOUNGRANA a procédé à une imitation magistrale du défunt qui n’a pas laissé le public indifférent. A sa suite, L’Ecole de Danse Irène TASSEMBEDO, Gombo.com, Smockey, Eudoxie, Hado Gorgo Léontine, KPG, Troupe Wamdé, Les Aînés du Théâtre de la Fraternité, Souké, Ombre Blanche, l’Atelier Théâtre Burkinabè, Malika, Oscibi Johann, le CITO, la Troupe Théâtrale de l’Universitaire, MBaïlédé Patricia, Abidine Dioari, Kalyanga, le Cartel, …, ont tenu chacun à sa façon, à rendre un hommage vibrant à ce grand homme qui manque déjà à notre culture.

Ce lundi 23 janvier, ce  sont les universitaires qui se sont retrouvés autour du thème « Le Professeur Jean Pierre GUINGANE : l’homme et son œuvre », à l’amphi qui porte son nom au sein de l’UFR/LAC.

En définitive, ces trois jours ont été des moments où les souvenirs se sont encore ravivés. Pour cela, il ne faudrait pas que ce rendez-vous soit un simple effet d’annonce. Il doit plutôt se répéter pour donner toute sa valeur à cet illustre personnage que notre pays ne cessera de regretter.

 

Rialé

bktso1

Rialé est artiste-comédien et résidant a Ouagadougou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre