UA: L’élection du président de la Commission remis en juin!

124 0

Les dirigeants africains réunis en sommet à Addis Abeba n’ont pas pu élire un nouveau président pour la Commission de l’Union africaine (UA), l’organe clé de l’institution.

Après 4 tours de scrutin, aucun des deux candidats en lice, l’ancienne ministre ministre sud-africaine de l’Intérieur Nkosazana Dlamini-Zuma, et le président sortant de la Commission, le Gabonais Jean Ping, ne l’a emporté.

Jean Ping a devancé légèrement sa concurrente sud-africaine, ancienne ministre sud-africaine des Affaires étrangères et ex-épouse du président Jacob Zuma, lors de trois premiers tours de vote, ce lundi matin (28 contre 25, 27 contre 26, puis 29 contre 24 voix),  selon des sources officielles.

Nkosazana Dlamini-Zuma a donc retiré sa candidature comme le stipule le règlement, mais Jean Ping, désormais seul en lice, n’a  pas atteint la majorité des deux-tiers requise par les statuts de l’organisation, selon ces sources. Il a obtenu lors du quatrième tour 32 voix, et 20 bulletins blancs, alors qu’une majorité qualifiée de 36 voix étaient nécessaire.

“La prochaine élection aura lieu en juin”, a annoncé Michael Sata,  président de la Zambie,  à l’issue de la réunion, en référence au prochain sommet de l’UA.  En attendant ce prochain sommet, la présidence de la Commission sera assurée par intérim par son actuel vice-président, le Kényan Erastus Mwencha, selon des sources concordantes au sein de l’UA.

Dieudonné LANKOANDE

M. Lankoandé est passionné de web2.0 et de stratégies marketing (Marketing/web & Community Management) propre au secteur on line, domaine dans lequel il a plusieurs années d’expériences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre