Macky Sall: Candidat pour la première fois et déjà favori

160 0


Ex premier ministre sénégalais, sous la présidence Wade, il se présente pour la première fois à une élection présidentielle.

Cet ingénieur géologue, géophysicien formé à l’Institut des sciences de la terre (IST) de Dakar, puis à l’École nationale supérieure du pétrole et des moteurs (ENSPM) de l’Institut français du pétrole (IFP) de Paris a une carrière politique et professionnelle assez fournies.
En effet, en 1998, il a été secrétaire général de la Convention régionale du PDS (le parti au pouvoir), de Fatick et président de la cellule Initiatives et Stratégies.

De décembre 2000 à juillet 2001, Macky Sall a été directeur général de la Société des pétroles du Sénégal (PETROSEN), dans laquelle il a occupé le poste de chef de la division Banque de données pendant plusieurs années. Il a été Conseiller spécial du président de la République, chargé de l’Énergie et des Mines, d’avril 2000 à mai 2001.

De mai 2001 à novembre 2002, il est ministre des Mines, de l’Énergie et de l’Hydraulique.

De novembre 2002 à août 2003, il a été ministre d’État, ministre des Mines, de l’Énergie et de l’Hydraulique dans le gouvernement dirigé par Mame Madior Boye.

D’août 2003 à avril 2004 il a été ministre d’État, ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, porte-parole du gouvernement d’Idrissa Seck. Il sera remplacé à ce poste par Ousmane Ngom. Parallèlement, il est nommé vice-président du comité directeur du Parti démocratique sénégalais (avril 2004).

Macky Sall a été nommé Premier ministre le 21 avril 2004. Il occupe ce poste jusqu’au 19 juin 2007. Cheikh Hadjibou Soumaré lui succèdera.

Le 20 juin 2007, seul candidat, il est élu président de l’Assemblée nationale, par 143 voix sur 146.

Le vendredi 16 novembre 2007, le comité directeur décide de supprimer le poste de numéro 2 du PDS et de réduire le mandat du président de l’Assemblée nationale de 5 à 1 an. Ces lourdes sanctions visaient simplement à faire payer Macky Sall pour sa « lourde faute politique » (termes utilisés par ses camarades): avoir convoqué le fils du président Wade, Karim Wade, à l’Assemblée nationale pour audition sur les travaux de l’ANOCI.

Le 22 septembre 2008, le député Sada Ndiaye dépose un amendement pour la modification de l’article 62 de la constitution organisant le mandat du président de l’Assemblée. Il vise à réduire le mandat de Macky Sall à 1 an.

Le 9 novembre 2008, le désormais ancien président de l’Assemblée nationale a annoncé sa démission du Parti démocratique sénégalaise (PDS), mais aussi de tous les postes qu’il a eu à occuper grâce à l’électorat du PDS

Le 1er décembre 2008, il crée son parti politique Alliance pour la République (APR-Yakaar). Ainsi donc, c’est un compagnon d’Abdoulaye Wade, un de ses plus fidèles lieutenants d’alors qui croisera le fer avec son ex mentor, sans doute avec un parfum de revanche sur celui qui fut pendant longtemps un parrain.

Youssouf Bâ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre