Propos de Nicolas Sarkozy au CRIF : un objectif purement électoraliste

390 0
Le président français, Nicolas Sarkozy. Photo:jssnews.com

A quelques mois de l’élection présidentielle en France, les stratégies de conquête de l’électorat sont mises en branle par les potentiels candidats afin de s’assurer une victoire certaine en mettant les chances, chacun, de son côté.

 

Le président français Nicolas Sarkozy, potentiel candidat pour un deuxième mandat à la présidentielle française a lancé devant le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) que ‘’chaque fois qu’un Juif, sur le territoire de notre République, est injurié, insulté, frappé, c’est une tache sur le drapeau tricolore’’.

 

Ces propos pas du tout ordinaires ont un objectif bien clair. On imagine mal, un Français, le président de la République française tenir ces propos. C’est comme si celui-ci accordait plus d’importance et de dignité aux allogènes qu’aux indigènes.

Cependant, rien n’est donc surprenant non plus que Sarkozy tienne un tel langage en faveur des juifs et Israël à l’approche du scrutin présidentiel, surtout que les sondages ne lui sont pas favorables. Il s’agit là donc, de conquérir l’esprit des quelques centaines de milliers de juifs vivant dans l’hexagone et mettre l’électorat juif à son actif.

Le Conseil représentatif des institutions juives de France créé en 1944 avec comme première appellation Conseil représentatif des israélites de France (CRIF), fédère au sein d’une seule organisation représentative, différentes tendances politiques, sociales ou religieuses présentes dans la communauté juive de France. Plus de soixante associations font le CRIF aujourd’hui.

Le semblant de protectionnisme des Juifs de la part de Nicolas Sarkozy survient dans un contexte qui peut lui être favorable mais, le président français semble être allé loin, au-delà du réel ; est-ce à dire donc que les injures des français eux même n’entachent pas l’emblème de la patrie ?

Ce n’est un secret pour personne qu’Israël bénéficie d’une protection inconditionnée et que par ricochet, les juifs, où qu’ils se trouvent en Amérique ou en Europe, ont l’allégeance et le soutien des politiques tous azimuts. Les Juifs constituent un lobby très puissant du domaine de l’économie et influencent grandement l’orientation politique du monde.

 

Israël, une puissance tout azimut

La menace permanente iranienne et du Hezbollah de l’existence de l’Etat hébreu a sans doute alimenté l’inspiration d’un président Sarkozy emprunt de rage de victoire et d’hégémonie. Israël constitue un enjeu incontournable au Proche Orient qui alimente la plupart des conflits dans la région.

Au regard de la puissance militaire, nucléaire, économique et mentale et de l’influence technologique des Juifs sur le reste du monde, Israël bénéficie d’un traitement spécial de la part des “Grands”, qui le font surtout parce qu’ils sont obligés de le faire, au risque de se débarrasser du politiquement correcte. Et Sarkozy fait parti de ce système qui alimente l’actualité universelle.

Les sanctions européennes et américaines fortement soutenues par Sarkozy contre le régime iranien ne sont autres que la couleur feutrée du protectionnisme juif et d’Israël qui possède un lobby très important dans les milieux politiques et économiques en Occident.

Le symbolisme spirituel de l’Etat hébreu par opposition pure et simple à l’Islam, constitue également un enjeu, non des moindres. En effet, Israël est un pays de confession judéo-chrétienne au milieu de prédateurs arabo-musulmans.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *