Ecole de santé Louis-Pasteur de koudougou menacée de fermeture

653 0

De plus en plus de médias révèlent que le fondateur de l’Ecole privée de santé Louis-Pasteur de Koudougou connait de véritables difficultés pour entrer en possession des documents officiels qui normaliseront la création de son école. Une école fonctionnelle depuis près de deux années, et qui accueille actuellement plus de 140 élèves. La situation est préoccupante pour ces élèves comme pour le fondateur, étant donné qu’à plusieurs reprises, ce dernier a déposé devant qui de droit des demandes  pour l’obtention de l’agrément officiel d’ouverture.  

Le professeur, Adama Traoré, ministre de la Santé.

Les 145 élèves agents itinérants de santé, accoucheuses auxiliaires, infirmiers brevetés et infirmiers diplômés d’Etat se verront-ils jetés à la recherche d’une nouvelle école ? La réponse semble être du côté du Ministère de la Santé. Ce dernier a déjà effectué des visites sur le site de l’établissement. Il n’aurait toutefois pas donné une réponse positive au requérant. Selon plusieurs sources, l’argument qui freine l’approbation du ministère est que la Direction de l’école est située dans un site différent que celui de l’établissement.

Si tout ce qui précède est vraie, il appartiendrait au Ministre de la Santé et celui des enseignements secondaires et supérieurs de prendre des mesures adéquates pour donner à cette école les moyens de se racheter. Toute chose qui permettra de sauver les élèves qui sont en fin de cycle, eux qui attendent les doigts croisés un agrément qui leur ouvrira la porte à des stages dans des centres hospitaliers

La situation tombe encore plus mal d’autant plus qu’il se tient la Triennale de l’éducation au Burkina Faso. le gouvernement de Luc Adolphe Tiao devrait taper du poing sur la table pour exiger du ministre de de la santé une résolution totale la situation. Sans quoi, la fermeture d’une telle école serait inadmissible dans une ville où les besoins en formation sont fortes et où les moindres contestations se transforment en une crise d’envergure. Wait and see.



Article similaire

There are 1 comments

  1. je trouve cette situation tr?s inadmissible du fait qu’avant l’ouverture de ladite ?cole,la publicit? se passait ? la cha?ne de t?l?vision nationale (RTB); toute chose ayant donn? confiance aux parents d’?l?ves et aux ?l?ves.la meilleure chose ? faire est de r?gulariser la situation de cette ?cole non seulement pour ces pauvres ?l?ves ,mais aussi pour encourager les initiatives priv?es. et cela toujours dans le respect des textes en vigueur, ? charge pour le fondateur de se conformer aux conditions.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *