Lutte contre le terrorisme international: le Burkina signataire de la convention de Beijing

649 0
Mr Denys Wibaux et Ses Excellences Juliette Bonkoungou et Moumouni Dieguimdé. © Burkina24

Son Excellence Juliette Bonkoungou termine son mandat diplomatique au Canada par la signature de la ‘’Convention sur la répression des actes illicites contre l’aviation civile internationale’’. C’est en date du 17 février 2012, au siège de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI) à Montréal que Madame l’Ambassadeure, au nom du Gouvernement du Burkina Faso et par délégation de pouvoir de la part du Ministre des affaires étrangères, Son Excellence Djibril Bassolé, a paraphé cet important document qui va renforcer la présence du Burkina Faso dans les initiatives de lutte contre le terrorisme aérien.Cette cérémonie présidée par Monsieur Denys Wibaux, Directeur des affaires juridiques et des relations extérieures de l’Institution, s’est déroulée en présence du Représentant du Burkina Faso, pour le compte des États de l’Afrique de l’Ouest, au conseil de l’OACI, avec rang d’Ambassadeur, Son Excellence Moumouni Dieguimdé (précédemment Directeur Général de l’aviation civile et de la météorologie du Burkina).

Ses Excellences Juliette Bonkoungou et Moumouni Dieguimdé. © Burkina24

Les conversations techniques ont essentiellement porté sur trois points. (1) L’importance du cadre légal international issu de la conférence de Beijing de septembre 2010 et dont le Burkina Faso est parmi les premiers signataires au monde. La prochaine étape serait la ratification de la convention par l’Assemblée Nationale du Faso, puis la promulgation de la loi par le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Blaise Compaoré. (2) Le rôle très apprécié du Burkina au sein du Conseil de l’OACI, preuve de sa récente élection à la tête de la Coordination du Groupe africain de l’OACI; et (3) le rôle souhaité de la part du Burkina pour un soutien politique africain plus accru de l’aviation civile international, levier de développement économique, mais assez méconnu.

Un peu plus tôt dans la même journée, Son Excellence Juliette Bonkoungou a animé une conférence à  l’Université de Montréal sur le thème : « Les relations Afrique-Canada dans le nouvel ordre mondial en gestation : défis et perspectives ». En réponse à l’invitation du  Comité des Affaires Internationales (CAI) de ladite université, l’Ambassadeure Bonkoungou a donné sa lecture de la géopolitique internationale en mettant en perspective, la place de l’Afrique et de ses relations avec le Canada, à travers un exposé particulièrement apprécié du monde universitaire.

Son Excellence Juliette Bonkoungou et Mr Jacques Chagnon. © Burkina24
Toujours au cours de la semaine dernière et à la suite du Gouvernement Canadien, le Gouvernement de la province du Québec a tenu à souligner sa satisfaction pour la qualité des rapports entretenus entre le Burkina et le Québec. À l’unanimité, le Premier-Ministre du Québec, Monsieur Jean Charest, la Ministre des  Relations internationales et de la francophonie, Madame Monique Gagnon-Tremblay et le Président de l’Assemblée Nationale, Monsieur Jacques Chagnon, ont dressé un bilan positif de la coopération bilatérale promue par Son Excellence Juliette Bonkoungou durant ses huit années au Canada. Les autorités de la province francophone du Canada ont à cet effet salué la collaboration d’une ‘’femme de grande valeur et dévouée’’ dans la réalisation des initiatives en faveur de son pays.

Avec la réception en son honneur, organisée  par l’Ambassade du Burkina Faso et le Groupe des Chefs de missions diplomatiques Africains au Canada, qui se tiendra le jeudi  23 février à Ottawa, c’est une fin de mission bien remplie pour Madame Juliette Bonkoungou qui regagnera Ouagadougou dans les tous prochains jours.

Fatoumata Diallo, Correspondante de Burkina24 à Montréal



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *