Libye révolutionnaire, l’ombre séparatiste plane à l’Est du pays

394 0
Image france24.com

Plus de quatre mois après la mort du Guide Mouammar Kadhafi, la Libye est loin d’être stabilisée. Des chefs de tribus ont commencé ce mardi 6 mars 2012, à travers un congrès, une campagne pour une éventuelle autonomie de l’Est libyen.

Il s’agit d’une province pétrolière orientale, berceau de l’ancien dictateur et Guide déchu sous la contestation promue par la révolte arabe. Plusieurs chefs de tribus font actuellement campagne pour réclamer l’autonomie de la province rebaptisée Cyrénaïque. En clair, ils souhaitent la création d’un Etat fédéral.

Cette situation vient s’ajouter à plusieurs autres facteurs d’instabilité de l’ère CNT émaillée de conflits tribaux tous azimuts après la mort du guide. Une instabilité dont la fin n’est pas du tout certaine pour l’instant.

Les ‘’indépendantistes’’ qui veulent croire en l’unité de la Libye, disent avoir souffert de négligences pendant 40 ans. C’est la raison pour laquelle, le peuple cyrénaïque aimerait avoir la responsabilité entre autres du logement, de l’éducation et céder d’autres prérogatives au gouvernement central.

Il s’agit alors selon eux de préserver l’unité du pays par la création d’une Libye fédérale à laquelle appartiendra la Cyrénaïque, autonome.

Cette initiative risque d’entamer l’autorité déjà fragile du Conseil national de transition (CNT) au pouvoir à Tripoli, mais aussi la confiance des compagnies pétrolières étrangères. L’essentiel des réserves de brut se trouvent en Cyrénaïque.

La Libye était organisée durant les dix premières années de son indépendance acquise en 1951, en Etat fédérale composé de la Cyrénaïque, de la Tripolitaine à l’ouest, et du Fezzan au sud.

 

Source : france24.com

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *