783 millions de personnes privées d’eau potable

519 0

Le dernier rapport du programme commun OMS-Unicef de surveillance de l’eau et de l’assainissement annonce que le nombre de personnes ayant accès à l’eau potable a progressé de plus de 2 milliards en 20 ans.

2 milliards en 20 ans. Ce chiffre dépasse l’ambition fixée dans le cadre des objectifs du Millénaire pour le développement, puisque les Nations unies espéraient réduire de moitié d’ici à 2015 le  pourcentage de la population n’ayant pas accès à l’eau potable. Selon le rapport du programme commun OMS-Unicef de surveillance de l’eau et de l’assainissement, à la fin de l’année 2010, 89 % de la population mondiale, soit 6,1 milliards de personnes, avaient accès à des sources améliorées d’eau potable. Mais il ne faut pas manifester avec vigueur cette victoire sur la fatalité car au moins 11 % de la population mondiale – soit 783 millions de personnes – n’a toujours pas accès à de l’eau potable et des milliards demeurent privées d’installations sanitaires. Le document précise en outre que Seuls 61 % des habitants de l’Afrique subsaharienne ont accès à des sources d’eau améliorées, contre 90 % ailleurs dans le monde.

Burkina Faso

Ph.pnud.bf

Au Burkina Faso, en 2006, le taux de couverture en assainissement était de 12% en milieu urbain. La majorité de la population rurale (90%) se soulage en plein air et les maladies diarrhéiques représentent la première cause de consultation dans les centres de santé, soit 56,8% chez les enfants de 0 à 5 ans.

L’Etat s’est doté d’un programme national d’approvisionnement en eau potable et assainissement. Ses missions sont (en milieu rural) : la fourniture d’un accès adéquat à l’eau potable à 4 millions de personnes, qui fera progresser le taux d’accès à l’eau potable de 60 % en 2005 à 80 % en 2015. Il s’attèle aussi à fournir un accès adéquat à l’assainissement à 5,7 millions de personnes. Ce qui fera progresser le taux d’accès à l’assainissement de 10 % en 2005 à 54 % en 2015.

Parfois, puiser quelques litres d'eau au Burkina relève du parcours du combattant

En milieu urbain, le programme poursuit la fourniture d’un accès adéquat à l’eau potable à 1,8 million de personnes. Ce qui fera progresser le taux d’accès à l’eau potable de 74 % en 2005 à 87 % en 2015. Deuxième mission en milieu urbain : La fourniture d’un accès adéquat à l’assainissement à 2,1 millions de personnes dans le but d’élever le taux d’accès à l’assainissement de 14 % en 2005 à 57 % en 2015.

Ces chiffres nous enseignent que si le Burkina Faso parvient à atteindre ses objectifs dans les 3 ans, il trainera toujours 40 à 50% de sa population dans des difficultés d’accès à l’eau et à l’assainissement. Des efforts gargantuesques reste donc à faire.

Le forum de Marseille

Le Forum mondial de l’eau aura lieu cette semaine à Marseille, précédant la Journée mondiale de l’eau qui se tiendra le 22 mars prochain. Une occasion de jeter un regard critique sur les actions qui sont menées dans le cadre de l’accès universel à l’eau et déployer d’autres moyens supplémentaires pour atteindre ce résultat. En attendant, ce sont annuellement 300 millions de personnes qui sont victimes, des catastrophes naturelles, des épidémies et des conflits et qui ont besoin du précieux liquide.

 

 



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *