Journées parlementaires de l’ADF/RDA : Pour le succès de l’enrôlement biométrique

384 0

Les députés du groupe parlementaire de l’Alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA) ont ouvert ce samedi 10 mars 2012 leurs premières journées parlementaires de l’année 2012. Au menu des réflexions, contribuer à réussir l’enrôlement biométrique pour des élections couplées transparentes.

Forum des femmes de l'ADF/RDA le 10 septembre 2011 au CBC Ph: B24

Les députés du parti de l’éléphant se sont retrouvés dans la commune rurale de Saaba pour leurs premières journées parlementaires de l’année 2012. Du 10 mars au 11 mars, ils réfléchissent sur les « stratégies et actions pour un enrôlement biométrique réussi et un scrutin transparent au Burkina ».

Réussir le pari de la mobilisation des populations

A l’ouverture de ces journées, Me Gilbert N. Ouédraogo, le président du parti, a estimé que du succès et de la transparence des élections dépendent la tranquillité et la paix sociales au Burkina. Il a donc indiqué qu’il est du devoir de la classe politique, de la société civile et de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) de réussir le pari de la mobilisation des populations pour une inscription effective sur les listes électorales et de la crédibilité du scrutin.

L’ADF/RDA, pour sa part, lancera ce travail à partir de ces journées lors desquelles Gilbert Ouédraogo a lancé le mot d’ordre de « réflexions constructives » selon une « démarche méthodologique et participative », afin de maîtriser le processus électoral, mettre en place une bonne stratégie de communication avec la base du parti.

30% de femmes et autant de jeunes sur les listes électorales

Ces journées permettront également, de l’avis du président Ouédraogo, de peaufiner les stratégies nécessaires pour mobiliser et fidéliser les électeurs pour « renforcer la position de deuxième force politique » de l’ADF/RDA et « reconquérir son leadership » lors de ces élections. Scrutin lors duquel Gilbert Ouédraogo a réaffirmé la volonté du parti de respecter le quota de 30% pour les femmes et 30% pour les jeunes sur ses listes électorales.

Par ailleurs, le président du groupe parlementaire ADF/RDA, Yacouba Sawadogo, est revenu sur l’ « intérêt politique » accordé à Saaba, qui avait fait le plein d’élus au scrutin de 2006, dont feu Prospère Lalsaga (à qui un hommage a été rendu, de même qu’à feu Cyrille Goungounga).

A noter que le président du groupe parlementaire du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), Mahama Sawadogo, était présent lors de l’ouverture des journées. A lui, Me Gilbert Ouédraogo a salué les efforts fournis pour « affermir davantage la démocratie et apaiser le Burkina Faso ». Cela dit, l’adversité politique a repris ses droits par ces termes prononcés par Gilbert Ouédraogo, sourire aux lèvres : « certainement qu’on se retrouvera sur le terrain lors des élections couplées ! ».

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *