L’UA, toujours dans les tractations pour l’élection du président de la Commission

541 0

Le weekend passé, une rencontre de chefs d’État et de gouvernement s’est tenue à Cotonou pour se pencher sur l’élection du président de la commission prévue en juillet prochain. Cette rencontre n’a pas épuisé l’épineuse question de démocratie interne, et n’a donc pas sorti l’organisation panafricaine de l’impasse.

Il faudra encore attendre pour savoir si le comité ad’ hoc des huit (08) Chefs d’Etat et gouvernement, mis en place au 18ème sommet, est parvenu à trouver une solution pour la désignation du prochain président de la commission. En janvier, le sommet de l’UA à Addis-Abeba avait pris fin sur échec des chefs d’Etats à désigner un successeurs au gabonais Jean Ping. L’Afrique australe, en rang de bataille derrière sa candidate, avait fait montre de sa détermination à bloquer l’élection d’un président issu d’une autre zone que la sienne.

Deux mois après et à 4 mois du prochain sommet, le camp sud africain ne semble pas lâcher prise sur ce poste. La Communauté de développement d’Afrique australe  ( Southern African Development Communit, SADEC)  est déjà aux manettes pour imposer l’élection de sa candidate, Nkosazana Dlamini Zuma.

Selon le communiqué de presse final  de la rencontre du comité ce samedi 17 mars, “des avancées positives” ont été enregistrées ” dans la voie de la recherche d’une solution consensuelle en vue de l’élection du Président, du vice-président et des membres de la commission de l’Union Africaine”. Mais force est de constater dans ce même communiqué, que “les échanges fructueux” entre les membres du comité n’ont pas permis d’épuiser la question.

D’autres rencontres se sont révélées nécessaires pour éviter un nouvel échec en juillet. En particulier, il est annoncé des consultations entre le Gabon et l’Afrique du Sud. Mais ces deux pays et leurs allies vont-ils privilégier les voies consensuelles à la courses aux alliances et aux stratégies d’imposition de leur candidat? La crédibilité de l’organisation continentale même en dépend, si tant est qu’elle poursuit l’ambitieuse union de 54 Etats.



Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *