Journée Internationale de la Francophonie au Burkina Faso : une simulation de session pour mieux faire connaître le travail de l’OIF

589 0
Devant leurs camarades, des jeunes de nationalités différentes ont joué aux représentants de leurs pays respectifs à une session extraordinaire du CPF. © Burkina24

Du 15 au 22 mars, le Burkina Faso est en plein dans la semaine nationale de la francophonie avec en clou la commémoration de la Journée Internationale de la Francophonie ce mardi 20 mars. La salle de conférence du Ministère des Affaires Étrangères a abrité à cet effet une simulation de session du conseil permanent de la francophonie.

 

Permettre aux jeunes de savoir le travail que fait l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) dans chacun de ses pays membres, c’est l’objectif poursuivi par la démarche pédagogique de simulation d’une session du Conseil permanent de la Francophonie, organisée par la commission nationale pour la francophonie. Notons que le Conseil permanent de la Francophonie est chargée, au sein de l’OIF, de préparer et d’assurer le suivi des conférences des Chefs d’État et de gouvernements.

Devant un parterre d’élèves et d’étudiants, des jeunes de différentes nationalités, se sont mis dans la peau de représentants de leurs États et gouvernements respectifs pour cette session extraordinaire du Conseil, abordant les aspects relatifs à la diplomatie et à la coopération du travail de l’OIF.

 Pour une simulation, on peut dire qu’elle a été une réussite au point de ramener à leurs souvenirs des personnes d’une autre génération, présentes dans la salle :  « Je me suis senti en plein CPF [ndlr : Conseil permanent de la francophonie] à Paris … Effectivement c’est ainsi que cela se passe», a confirmé Paul Ismaël Ouédraogo, qui a représenté le Burkina Faso au sein de cette instance pendant une dizaine d’année.

© Burkina24

 «Le français est une chance »

La Journée Internationale de Francophonie, célébrée le 20 mars de chaque année, appelle cette année à considérer la langue française comme une chance. D’où le thème « le Français est une chance ». «La chance de pouvoir entrer en contact par-delà les frontières et les océans, non pas seulement pour communiquer entre nous avec l’assurance de nous comprendre, mais aussi et surtout pour agir solidairement, pour réfléchir, ensemble, aux défis du présent et du futur… » a affirmé le Secrétaire général de l’OIF, Abdou Diouf à l’occasion de cette Journée.

 A côté de ce thème général, a l’accent est mis u Burkina Faso sur la contribution de la francophonie à la démocratie, à la paix et au développement, à travers un thème pour la semaine en phase avec la situation post crise du pays: « la citoyenneté francophone au service de la paix, de la démocratie et du développement ».

 



Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *