Nicolas Ouédraogo DR Sport boucle du Mouhoun: »nous ferons mieux l’année prochaine à l’USSU-BF »

Les quarts de finale de l’Union des Sports Scolaires et Universitaires du Burkina Faso (USSU-BF) se sont deroulés dans quatre villes du Burkina à savoir Kaya, Ziniaré, Bobo Dioulasso et Ouahigouya. Dans cette dernière ville, la boucle du Mouhoun y était representée avec une forte délégation. Le directeur regional des sports de la Boucle du Mouhoun Nicolas Ouédraogo fait le bilan de la participation de sa region à cette competition.

Comment était composée la délégation de la boucle du Mouhoun pour ces quarts de finale de l’USSU-BF ?

 La boucle du Mouhoun Etait fortement représentée en sport collectif,  avec des équipes en football seniors filles, en handball avec deux équipes, les cadettes filles et les juniors garçons. En volley-ball nous étions présents avec les minimes filles et les juniors garçons. En athlétisme avec 62 athlètes. Nous sommes venus avec onze judokas et onze lutteurs.

Dans quelles disciplines votre région s’est le plus illustré ?

Lorsqu’on parle de la boucle du Mouhoun on parle bien sûr des Samo qui aiment la lutte. En lutte traditionnelle avec onze lutteurs nous avons raflé neuf premières places et deux deuxièmes places. Donc, c’est en lutte que nous avons le plus brillé. Dans les sports de combats avec sept judokas, (il y a un qui n’a pas effectué le déplacement), nous avons eu trois premières places, deux deuxièmes places et deux troisièmes. La boucle du Mouhoun a également brillé en athlétisme. Dans cette discipline, nous avons occupé beaucoup de premières places.

Qu’est ce qui n’a pas marché dans les autres disciplines ?

C’est surtout dans les sports collectifs que nous avons pêché. Nous nous sommes déplacés avec cinq équipes. Malheureusement, nous repartons rien qu’avec  des défaites. C’est les seniors filles que j’attendais en football, malheureusement elles ont perdu  par 5 buts contre 4 lors de la séance de tirs au but. Au niveau des sports collectifs dans la boucle du Mouhoun, nous manquons d’infrastructures sportives. Dieu merci, avec le ministère des sports et de la direction régionale des sports et loisirs nous venons d’obtenir des infrastructures flambants neuves qui attendent d’être réceptionnées. Je vous promets que pour l’année à venir nous ferons tout pour atteindre les quarts de finale en sport de main.

Quel bilan général tirez-vous donc après les quarts de finale de l’USSU-BF ?

Le bilan est positif d’autant plus que la région du nord s’illustre le plus en sport de main donc on ne s’attendait pas à des résultats extraordinaires à ce niveau. Je vais revoir l’encadrement technique et leur demander de ne pas attendre l’ouverture de la saison pour commencer les entrainements. C’est un travail de longue haleine. Il faut donc commencer tôt surtout que le niveau est élevé. On va essayer de revoir tout cela pour essayer de s’améliorer.

Ce que j’ai déploré également, c’est la non maitrise des règles par certains encadreurs. Il y a des encadreurs techniques qui ne savent pas que pour surclasser un athlète, il faut un certificat médical. Nous avons perdu un match pour un cas pareil.



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page