UPC : Le lion a rugi dans la Kompienga

463 2

Ce samedi 31 mars 2012, l’Union pour le progrès et le changement (UPC) a procédé à l’installation de son correspondant provincial de la Kompienga à Pama. La mission de  Diandia Toula est de préparer les élections couplées et  d’améliorer la gestion dans cette province de la région de l’Est.

Ph: B24

Comme lors de ses dernières sorties, Zéphirin Diabré a reçu un accueil chaleureux de militants mobilisés dans la commune de Pama, chef lieu de la province de la  Kompienga, ce samedi 31 mars 2012. Cette sortie vise  à l’installation du correspondant provincial du parti, en la personne de Diandia Toula.

Zéphirin Diabré et sa suite ont eu les honneurs du chef de la localité, sa majesté Fimba, qui  a envoyé son représentant leur souhaiter la bienvenue. Les femmes UPC ont également marqué leur soutien au parti du changement et les jeunes ont exprimé qu’ils ont foi au lion.

Cela dit, le correspondant régional de l’Est, Dr Julien Couldiati, a procédé à l’installation officielle de Diandia Toula, ingénieur agronome à la retraite et ancien militant du CDP converti à l’UPC. Zéphirin Diabré dira de lui qu’il est dynamique en ce qu’il a réussi la prouesse de mettre en place 44 comités de base dans les 44 villages de la province, les trois sous-sections communales et la section provinciale avant même son installation.

Les grandes lignes de la mission que s’est fixé  Dianda Toula se déclinent en quelques mots : « non au gaspillage et mieux valoriser les potentialités de la Kompienga ». Mais l’autre mission immédiate est les élections couplées.

« Prenez, bouffez, mais votez UPC ! »

Zéphirin Diabré (extrême gauche) assistant à l'installation du correspondant provincial de l'UPC pour la Kompienga (au centre) par le correspondant régional (extrême droite), Julien Couldiati Ph : B24

A ce propos, Dr Julien Couldiati a invité les militants à prendre exemple sur l’alternance au Sénégal et à sacrifier deux jours dans toute l’année pour œuvrer pour le changement : « un jour pour l’enrôlement biométrique et un jour pour le vote ».

Quant à la conquête du pouvoir, Zéphirin Diabré dira aux militants venus l’écouter, ceci : « Les gens du pouvoir vont venir vous donner l’argent ; c’est votre argent. Donc,  prenez,  bouffez, mais une fois devant l’urne, votez UPC ! »

Le lion de l’UPC a donc rugi dans la Kompienga. Les  danseurs de la troupe de danse Fimba ont battu le sable, l’ont interrogé, puis l’ont ramassé  pour le remettre à celui qui a été baptisé à Diapaga, Fimba, et lui ont dit : « Fimba, tu seras élevé ! »

 



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 2 commentaires

  1. s8 tres fiere de votre partir ns voulons le chargement et bocoup d emplois pour les jeunes de la province kompienga ns soufrons bocoup ya pa emplois pour ns.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *