Burkina : 100 hommes et femmes naturalisés

549 7

Dans l’après-midi du vendredi 6 avril 2012, cent hommes et femmes ont reçu leur décret de naturalisation leur conférant la nationalité burkinabè. La solennelle cérémonie a eu lieu à Ouagadougou au ministère des Affaires étrangères et de la coopération régionale (MAECR).

Les nouveaux citoyens burkinabè entonnant le Ditanyè Ph: B24

Ils sont cent, hommes et femmes, à avoir décidé d’acquérir la nationalité burkinabè après dix années ou plus passées consécutivement sur la terre du « pays des Hommes intègres ». Et c’est en présence d’illustres personnalités, dont l’empereur des mosse, qu’ils ont reçu le décret consacrant légalement et officiellement leur nouveau statut.

Les intervenants à la tribune, du Mogho Naaba au ministre de la Justice, garde des sceaux, en passant par le ministre délégué à la coopération régionale, ont pratiquement prononcé la même phrase : « Le Burkina est désormais votre patrie ». Ils sont donc désormais comme les Burkinabè, ils sont Burkinabè et pourront jouir des droits et privilèges qui y sont liés. La ministre de la Justice Salamata Sawadogo précisera qu’ils ont le droit d’être électeurs et éligibles, sauf qu’ils doivent encore attendre 3 ans.

Respecter les valeurs et les lois

Des droits, mais aussi des devoirs. Le Mogho Naaba dira qu’ils devront « savoir être de bons Burkinabè », Salamata Sawadogo ajoutera « loyauté et intégrité » et Vincent Zakané terminera par « Etat de droit, respect des lois et de la République ».

Les nouveaux citoyens burkinabè, par la voix de leur représentant, Alexis Gaglozoun, répondra : « Nous promettons de les respecter scrupuleusement ». Cela dit, les autorités présentes leur ont solennellement remis leur pochette contenant le décret de leur naturalisation, une copie de la constitution et du Ditanyè. Le chant de l’hymne national le poing sur le cœur achèvera de leur naturalisation.



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 7 commentaires

  1. Le plus dur a ?t? fait. Il a ?t? mis fin a un r?gime de 27 ans de pouvoir qui ?tait vers? dans tous les vices. La victoire appartient au peuple et la transition nationale ne veut aucunement la lui ravir. Bien au contraire, elle accorde une place de choix ? la jeunesse et invite toutes les couches sociales ? des concertations pour mettre un organe de transition repr?sentatif pour mener ? bien cette mission dans les d?lai les plus brefs. venons aux concertations, proposons nos id?es pour un Burkina Faso Nouveau nous ?crirons les belles pages de notre histoire. Tous ensemble pour un Burkina Faso Nouveau. Visitez la page facebook de TRANSITION NATIONALE AU BURKINA FASO pour recevoir les informations utiles.

  2. tjrs 1plaisir d’avoir de nouveaux patriotes.soyez les bienvenus et puisse vous soyez de bons burkinab?s….!

  3. Cool,des pays pays voisins devraient s’inspirer de ce genre d’exemple et doivent faire comprendre ? certains de leurs ressortissants que la nationalit? est une pr?rogative que la loi accorde et que la consonance d’un nom ne saurait d?terminer une nationalit

  4. Bienvenu dans la grande famille des Hommes int?gres! Pensez surtout ? apporter votre pierre ? la construction de la patrie.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *