Sortie du premier ministre au Nord et au Sahel: Assez de sport pour Tiao

585 0
Luc Adolphe Tiao lors de sa visite à Olvido à 15 heures 40mn aujourd'hui

Ce jeudi 12 avril 2012 a sonné le glas d’une sortie marathon de Beyon Luc Adolphe Tiao sur le Nord et le Sahel du Burkina. 04 jours, c’est le temps que durera cette visite dans la partie la plus aride pour ne pas dire la plus chaude du pays. 16 visites et inaugurations marqueront la tournée du chef du gouvernement. Des visites d’infrastructures mais aussi des rencontres avec les communautés locales. Ce périple inclut aussi des rencontres avec des réfugiés fuyant la crise au Mali.

Olvido. Un complexe inattendu à Ouahigouya

La journée du Jeudi, forte en mobilisation, a permis à Luc Adolphe Tiao de participer à Ouahigouya, avec plusieurs membres du gouvernement et le Président de l’Assemblée national, au lancement d’une « assurance volontaire » adressée aux travailleurs libres du Burkina. Une initiative de la Caisse nationale de sécurité sociale qui vise à donner la possibilité aux travailleurs non déclarés de souscrire volontairement à une assurance retraite. Il a par la suite jeté un coup d’œil du côté de l’école trilingue (Français, Arabe, anglais) de Ipala.

Lors du lancement de l'opération Assurance volontaire

Beyon et son staff ne sont pas restés là. Dans cette même soirée, ils sont allés à la Bibliothèque Olvido. Une structure qui fait la fierté de Ouahigouya du fait des multiples prestations qu’elle offre : Internet haut débit, projection de films en 3 dimensions, lecture, salle de conférence, … bref, des commodités que les ouagavillois envieraient. Avant de rejoindre son pied à terre pour un repos bien mérité, le premier ministre   inaugurera le tout nouveau CHR de Ouahigouya.

Demain est un autre jour. Dès 07 heures, le cortège que nous squattons s’ébranlera vers Titao. Ça nous fera encore un peu de sport.

 



Article similaire

An 14 de la CENSAD sans Kadhafi

Posté par - 27 février 2012 0
Le ministre de la Coopération régionale, Vincent Zakané, a présidé aujourd’hui 27 février, prenez votre souffle, l’ouverture de la réunion…

Il y a 1 commentaire

  1. on parle de sonner le glas pour annoncer la fin de quelque chose et non le d?but. gros fran?ais c’est pas forc

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *