Théâtre : « La mémoire assiégée » de Fargass Assandé

363 0
Fargass Assandé

La cafétéria de l’Institut Français de Ouagadougou (ex-CCF Georges Méliès) s’est transformée en une scène de théâtre, ce jeudi 12 avril, à 19h. Sur scène, Fargass Assandé a interprété “La mémoire assiégée”.

Un homme, une loque humaine presque, a élu domicile dans un bar. A tous les clients, il relate ses misères, il relate les situations de conflit que son pays traverse. Ayant échappé à la guerre, le personnage hors du commun nous transporte dans les différentes péripéties d’un conflit fratricide. Nous transportant dans le style des nuits de contes au village où l’orateur interpelle le public par moment, où le code s’installe entre le conteur et ses interlocuteurs, Assandé Fargass a su avec, une très bonne maîtrise de l’art théâtral, transporter tous les spectateurs dans une péripétie de guerres civiles africaines, de camps de réfugiés, d’oppositions fantoches, de pays qui s’immiscent dans des conflits pour soutenir les camps qui font leur affaire, de déplacés de guerre anonymes pour qui les souvenirs des dangers qu’ils ont traversés se révèlent de véritables gouffres mémoriels. Chaque fois que les souvenirs douloureux « remontent à la surface », le personnage perd ses moyens de dire son vécu.

Rappelant la crise qu’à connu la Côte d’Ivoire, son pays, à travers La mémoire assiégée, Fargass Assandé témoigne du vécu de ceux qui n’ont jamais dit au monde leur mal-être.

 

Rialé

 

bktso1

Rialé est artiste-comédien et résidant a Ouagadougou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre