Miss Université revue par Bayo-Vision

771 0
Une partie de l'affiche de Miss Université

Nous connaissions Miss Université, ce concours de beauté et d’intelligence, organisé par Hono Management qui en était à la 7e édition en 2011. Maintenant, il faudra aussi compter avec Miss Université organisé par Bayo-Vision. Ce nouveau concours a été lancé dans la nuit du lundi 30 avril au mardi 1er mai au Havana Club à Ouagadougou.

Bayo-Vison lance un nouveau concept qui mettra en compétition de jeunes étudiantes de différents établissements universitaires de Ouagadougou. La compétition est prévue pour se dérouler sur deux mois, avec des soirées dédiées à chacun des établissements participants pour l’élection de leur représentante avant le concours final. Ces soirées se dérouleront au Havana Club, avec des prestations d’artistes, et  finiront en « boum ».

Safoura Delta était là

La soirée de lancement, ce lundi 30 avril, a été placée sous le parrainage de Mme Alima Hatz, propriétaire de Munich Bar ex Pandora. Prévue initialement pour 22h30, elle a commencé tellement tard qu’il y avait des doutes sur sa tenue effective. Mais finalement des étudiants du CEFIG, de l’IAPM, de l’ISIG, des 2ie, de l’UO et d’autres établissements sont arrivés. Après une démonstration de danse de coupé décalé par un professionnel très applaudi, la lauréate du Kundé 2012 du meilleur artiste féminin, Safoura Delta, a gracieusement offert une prestation. Elle a ensuite vu son album acheté aux enchères à 25.000 F par Alima, jeune étudiante.

La cerise sur le gâteau : Savan Alla en pleine prestation

Pour le lancement de Miss Université, Bayo-Vision a visé grand en invitant l’Ivoirienne Savan Alla spécialement pour cette soirée. Sa prestation a ravi les spectateurs et son album a été aussi acheté aux enchères à 20.000 F cette fois par un étudiant, Idriss.

Rodrigue Nignan, directeur de Bayo-Vison

Pour Rodrigue Nignan, responsable de Bayo-Vision, la particularité du concours réside dans le fait qu’il se déroule en boîte de nuit. Il donne rendez-vous à tous le vendredi 11 mai pour la première soirée d’éliminatoire dédiée aux misses du CEFIG.

En disant bon vent au concours, nous espérons que la beauté ne primera pas sur l’intelligence qui fait les étudiantes. Aussi, une organisation plus poussée fera certainement du bien à la maison productrice de l’évènement. Elle lui évitera entre autre des fautes sur les affiches et les retards dans le déroulement des soirées…

 

Stella NANA



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *