Egypte : la tension monte à trois semaines de la présidentielle

Manifestations en Egypte. Photo france24.fr

Des heurts entre manifestants et forces de l’ordre ont eu lieu  vendredi 4 mai 2012 dans la capitale égyptienne au cours d’une manifestation contre l’armée au pouvoir depuis la chute de Moubarak, emporté par la révolution arabe en février 2011. Deux morts, plusieurs blessés ont été enregistrés de part et d’autres, et plusieurs dizaines de personnes arrêtées.

Ces mouvements interviennent juste deux jours après la répression de mercredi où une vingtaine  de manifestants avaient péri. La révolution égyptienne entamée il y a plus d’une année n’est donc encore pas fini, et les meneurs semblent être déterminés à faire partir une bonne fois pour toute, les militaires du pouvoir.

Les manifestants dénoncent les violences qui se poursuivent et l’exclusion de certains candidats de la course à la présidence. La nouvelle constitution ne fait pas non plus l’unanimité. De son côté l’armée qui a imposé un couvre-feu de vendredi 23 heures à samedi 7 heures a réaffirmé sa volonté de faire régner l’ordre et a appelé les citoyens au respect des décisions qu’elle prend.

La manifestation de vendredi dirigée contre le pouvoir militaire a amené les contestataires à défiler dans le quartier du ministère de la défense qui a été sérieusement protégé par les militaires au regard de la menace qui pesait sur l’édifice.

Pourtant, cette même armée l’avait annoncé et s’est dit prête à céder le pouvoir au mois de juin après les émeutes de mercredi, en signe d’apaisement de la situation, on ne peut plus explosive à l’approche de l’élection présidentielle.

Cela n’a certainement pas convaincu les contestataires animés désormais par des revendications plurielles : le changement du régime qu’ils assimilent à celui du président déchu, la validation des candidatures annulées, bref la soif des retombés de leur révolution chèrement vécue.



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page