Que devraient attendre les Africains de la France de Hollande ?

Enfin la France a son nouveau président. L’élection de François Hollande à l’issue d’une campagne passionnante n’était pas si étonnante, mais a fait la joie de beaucoup, loin de l’Hexagone,  surtout dans les pays africains. Une réaction pour le moins inutile, dans laquelle se lisent confusément des attendes inavouées mais surtout le rejet d’un président qui a beaucoup péché contre l’Afrique. 

Le nouveau président français, François Hollande.

Dans les urnes, les Français ont porté leur choix sur Hollande, beaucoup plus par rejet de son prédécesseur. Ce rejet ne se limitait pas à la sphère politique française. Très loin de la France, comme dans certains pays africains, ce rejet de Sarkozy faisait presque l’unanimité. Plus légitimement pour les uns, moins pour les autres.

Ce dimanche 06 mai,  ce rejet s’est exprimé dans le vote des Français, peut-être moins clairement que l’on pouvait s’y attendre : 51,62 contre 48,38. Maintenant que pour Sarkozy « une page s’est tournée », il est temps de s’interroger sur ce que les Africains attendent de la France de Hollande.

Les péchés qui valent à Sarkozy le rejet des Africains

L’engouement autour de cette élection, suivie attentivement dans nos pays africains n’était pas sans rappeler les « péchés » de Sarkozy contre l’Afrique et contre les Africains. Bien évidemment, il y a le discours de Dakar que les nombreux Africains ressortent de leurs souvenirs pour justifier leur volonté de voir ce donneur de leçon d’histoire tombé face à Hollande. Un véritable péché dont il n’a jamais réussi à en obtenir l’absolution à aucun confessionnal.

Mais plus discutable, il y a la politique de Nicolas Sarkozy en matière d’immigration, ainsi que son implication dans la chute du Guide libyen, Mouammar Kadhafi. Sur ces points, il y a lieu de s’interroger sur ce qui relève de la vérité et ce qui est du domaine du rêve des Africains. Mais surtout,  il faut s’interroger sur ce que fera le nouveau président. La France de Hollande ouvrira-t-elle ses frontières à tout Africain qui rêve de fuir son pays ? Si c’est ce que les Africains attendent de Hollande, rien n’est sûr. Ou encore, veut-on de la France de Hollande qu’elle s’abstienne d’intervenir  lorsque des dictateurs africains massacrent leurs peuples ? Qu’il n’en soit pas ainsi !

Et s’il n’en était rien de ces attentes…

Finalement, on pourrait bien se demander s’il y a une seule chose légitime que les Africains devraient attendre de la France de Hollande. Rien ou pas grand-chose pour le citoyen lambda.  Peut-être l’abrogation de la circulaire Guéant sur les étudiants étrangers qui ne résoudra pas tous les problèmes des Africains. Pourquoi cette allégresse des Africains pour l’élection d’un président qui par principe, devra servir son pays ? Comme si l’épisode Obama en 2008 n’a pas été assez suggestive.

Peut-être au moins, politiciens et citoyens d’Afrique auront retenu, pour la reproduire, la belle image de démocratie au fond de cette bataille électorale. Une image d’autant plus fidèle à l’essence de ce mode de gouvernance que le peuple français a pu rejeter un homme après un seul mandat.



Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page