Programmation budgétaire : Le ministère de l’Economie et des Finances échange avec les PTF

Le présidium (le ministre de l'Economie et des Finances au centre, le représentant des PTF à gauche, le directeur général du Budget). Photo B24

Dans la perspective d’une meilleure programmation budgétaire pour le Burkina Faso, les responsables du ministère de l’Economie et des Finances ont rencontré mardi 8 mai 2012 les partenaires techniques et financiers établis au Burkina Faso en vue d’échanger sur la mobilisation des fonds sur la période allant jusqu’à 2015.

Une présentation leur a été faite sur les priorités du  budget 2013, le Cadre budgétaire à moyen terme – CBMT (2013-2015) et sur la réorganisation du ministère de l’Economie et des Finances.

Pour le budget 2013, les secteurs prioritaires sont la production (agriculture, élevage, pêche), le soutien à la production (infrastructures de transport, énergie, promotion des PMI/PME), les secteurs sociaux (santé, éducation, emploi, protection sociale) et la gouvernance (par le renforcement des capacités de la justice et des corps de contrôle).

Les interventions seront basées sur des investissements structurants  pouvant impacter l’économie du Burkina avec comme socle, le renforcement des piliers de la croissance, la consolidation des acquis sociaux, la gouvernance et la lutte contre la corruption.

Le CBMT 2013-2015, lui, est élaboré selon un scénario tendanciel et devra être aménagé pour s’adapter à l’évolution de la conjoncture du moment et aux perspectives de mobilisation des ressources.

Le budget 2013 et le CBMT sont élaboré sur la base des provisions et leur mise en œuvre doit concourir à l’atteinte des objectifs de la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCADD) à l’horizon 2015.

Les partenaires techniques et financiers qui  par des appuis divers soutiennent le Burkina sur la voie du développement, se sont dit satisfaits de la démarche adoptée par le gouvernement, une démarche participative qui permet de lever les équivoques.

A cette même occasion, les responsables du ministère ont profité échanger avec les PTF sur le Plan stratégique institutionnel et la nouvelle réorganisation du département, une restructuration qui a pour objectif d’harmoniser les compétences, de rationaliser les postes de travail pour plus d’efficacité.

 



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page